Dernières news

Abdourahmane Sanoh à l’enterrement des martyrs : « Nous ne lâcherons jamais… »

C’est au total huit (8) jeunes guinéens, tués par balles il y a quelques mois dans des manifestations contre la nouvelle constitution, qui ont été enterrés ce vendredi, 3 juillet 2020, au cimetière de Bambéto, dans la commune de Ratoma. De nombreux citoyens, membres du FNDC, ont accompagné ces autres jeunes tués dans l’exercice d’un doit constitutionnel. L’émotion était vive de l’hôpital de l’amitié Sino-guinéenne de Kipé au cimetière de Bambéto. Des centaines d’habitants de Conakry ont assisté à cette cérémonie funèbre où l’émotion était très vive..Cellou Dalein Diallo, président de l’UFDG « je suis triste pour mon pays,

Violence basée sur le Genre : Le CJFLG fait un plaidoyer en faveur des victimes de viol

Le phénomène de viol devient de plus en plus récurent en Guinée. Une situation qui doit interpeller toutes les âmes sensibles. Dans ce cadre, le Collectif des Jeunes Filles Leaders de Guinée (CJFLG), lui, sort de son silence et dénonce avec la dernière énergie la montée en puissance du phénomène de viol surtout en cette période de grave crise sanitaire liée au coronavirus. Il s’est fait entendre le jeudi 2 juillet 2020 au cours d’un point de presse animé à la maison de la presse sis à Kipé. D’entrée, Aminata Abas Doumbouya chargée de communication s’interroge sur l’origine de

Exploitation des blocs 1 et 2 du mont Simandou : Action Mine Guinée émet des doutes

La Guinée vient de signer et ratifier à l’Assemblée nationale pour l’exploitation des blocs 1 et 2 du mont Simandou par le consortium SMB Winning pour une durée de 25 ans et un montant de 15, 5 milliards de dollars. Un chemin de fer de 697 km et une aciérie vont être construits. Le coordinateur de l’ONG Action Mine Guinée dit être optimiste quant à la réussite de ce projet. Durant les 25 ans, plus de 30 mille emplois en phase de construction et 65 mille emplois estimés de façon indirecte. Avec tous les avantages cités

Recrudescence du viol : L’adjudant-chef Bernard Tenguiano pointe du doigt la responsabilité parentale

Devenu très récurent, le phénomène de viol touche toutes les couches de la population qu’elles soient nourrissons ou adultes, on assiste en longueur de journée à des cas de viol. A l’occasion d’une conférence de presse animée par le collectif des jeunes filles leaders de Guinée (CJFLG) le jeudi 2 juillet 2020 à la maison de la presse, l’Adjudant-Chef Tenguiano Bernard, commandant de la brigade spéciale de la protection des personnes vulnérables donne une explication détaillée sur la problématique et pointe ainsi du doigt la démission parentale dans cette ascension des VBG.3 A l’entame, le commandant de la brigade

Impact du Covid-19 à Conakry : Quand photographes et cameramen tirent le diable par la queue !

Aucune activité socioéconomique n’est épargnée par la crise sanitaire provoquée par le coronavirus. Les photographes et cameramen de Conakry ressentent lourdement le poids des nombreuses restrictions édictées pour freiner la propagation de la maladie : cérémonies de baptêmes, mariages, spectacles vivants, sont interdits jusqu’à nouvel ordre. Certains de ces professionnels, rencontrés ce jeudi 2 juillet 2020, ont expliqué leur calvaire, dû nettement à l’interdiction des mouvements de foule dans la cité Alsény Soumah, infographe et cameraman au labo ABD de Matoto Tannerie, est de ceux professionnels de l’image qui tire le diable par la queue. « Actuellement, les

Installation de conseils de quartiers : «C’est toujours bon de confronter notre centralisation…», dixit Aliou Condé

Plus de deux ans après, le chef de l’État a finalement instruit le ministre de l’Administration du territoire et de la Décentralisation à aller vers l’installation des chefs de quartiers et de districts. C’est dans ce cadre qu’une rencontre a eu lieu entre les acteurs concernés. Invité le mardi 30 juin dans l’émission ‘’ tribune de l’actualité ‘’ de la radio Chérie FM, Aliou Condé s’est félicité de cette initiative. Pour Aliou Condé vice-président de l’UFDG, si cela pouvait se concrétiser par la mise en place de ces conseils de quartiers ce serai une grande chose  pour l’ensemble des Guinéens.  « Le MATD nous dit que nous

Convention d’exploitation du mont Simandou : Le député Oyé Beavogui désapprouve…

La convention des blocs 1 et 2 du mont Simandou a été adoptée à l’Assemblée nationale la semaine dernière. Parmi les députés présents ce jour, seuls, deux ont refusé de voter. Il s’agit de Mamadou Bah Baadiko et du secrétaire général par intérim du PDG-RDA, Oyé Beavogui. Ce dernier, estime que la Guinée pouvait gagner plus que ce qu’on nous a présenté dans cette convention. Ce projet d’exploitation des blocs 1 et 2 du mont Simandou sera réalisé par le consortium SMB Winning. En lieu et place de ce consortium, Oyé Beavogui propose que l’État ait l’action significative de l’exploitation des mines guinéennes. « Une société comme ça

Dr Makalé Traoré ; « Je ne suis pas favorable à un troisième mandat »

La liste des acteurs sociopolitiques contre le troisième mandat de l’actuel locataire du palais Sékhoutoureya s’élargit. L’ancienne directrice de campagne du RPG arc-en-ciel de 2010, Dr Makalé Traoré s’insurge contre une éventuelle candidature d’Alpha Condé et l’invite d’être un «grand défenseur de la justice et de l’État de droit». A quelques mois des élections présidentielles, le président de la République, Pr Alpha Condé continue d’entretenir le flou sur son avenir politique. La présidente de la COFFIG ne partage pas l’avis de ceux qui pensent que tout le monde est responsable du retard de la Guinée. « Je ne suis pas d’accord avec à ceux qui disent qu’on est

Dialogue politique sous auspices de la communauté internationale : «L’opposition se rappelle de la souveraineté…», regrette Domani Doré

À travers une déclaration le mercredi 24 juin, les leaders de l’opposition et membres du FNDC ont exigé un dialogue politique sous les auspices de la communauté internationale pour identifier et mettre en œuvre toutes les actions permettant à la Guinée de disposer d’un Fichier électoral sincère et consensuel. Pour Domani Doré c’est une manière d’infantiliser les acteurs politiques. Dans la déclaration de l’opposition, il est mentionnés que le Président de la CENI et de la Cour constitutionnelle ont violé à plusieurs reprises leurs serments et mis en évidence leur manque d’indépendance dans la préparation et l’organisation du double scrutin du 22 mars, et dans la préparation de l’élection

Lutte contre la covid-19 : L’ANSS s’indigne face au délaissement des mesures sanitaires

Apparue il y a quatre (4) mois de cela en Guinée, la Covid-19 continue à gagner du terrain et ce, au grand dam de tous. Malgré les campagnes de sensibilisation sur les mesures sanitaires à adopter pour se prévenir de ce virus, l’ANSS constate avec amertume la baisse de la garde par les populations et qui laisse le champ libre à la propagation de la maladie. À travers un post sur son compte facebook, l’agence nationale de la sécurité sanitaire (ANSS) appelle au respect des mesures barrières afin de barrer la route à cette pandémie. « Nous constatons un délaissement face aux mesures barrières. Cela se démontre  par le

Abdoulaye Kourouma du RRD : « L’élection présidentielle de 2020 semble très compliquée »

Des partis politiques de l’opposition dénoncent solennellement le chronogramme diffusé par la CENI « qui viole la loi électorale et ignore la situation politique et sanitaire du pays pour fixer, sans concertation préalable avec les autres acteurs politiques, la date de l’élection présidentielle au 18 octobre 2020 ». Ces opposants exigent l’annulation du double scrutin du 22 mars par la dissolution de l’Assemblée Nationale et de la Constitution.  Abdoulaye Kourouma propose un gouvernement de consensus pour faire une dérogation sur la date des élections de cette année. Le président du Rassemblement pour la Renaissance et le Développement (RRD) n’est pas tendre avec ses anciens collègues de l’opposition républicaine qui dénoncent

Crise politique : La COJELPAID écrit à la CEDEAO de s’impliquer dans le cadre de dialogue préventif en Guinée

La Convergence des Jeunes Leaders pour la Paix et  la Démocratie (COJELPAID) était face aux journalistes à la maison de la presse de Kipé vendredi dernier. Les thèmes abordés sont la « Situation sociopolitique et économique ; COVID 19  et élections, le réseau Cojelpaid analyse, propose et sollicite la CEDEAO et le sens de responsabilité des acteurs du pays ». Le Réseau COJELPAID sollicite  à la communauté Économique des États de l’Afrique de l’ouest de s’impliquer dans le  cadre de dialogue préventif en Guinée. A travers un courrier, L’ONG a invité la CEDEAO à assurer le leadership de ses interventions dans l’accompagnement de la gestion des crises politiques

Actualité générale

Vidéo à la Une