Dernières news

Clap de fin pour une démocratie apaisée – et pour ma chronique mensuelle

Tic-tac, Tic-tac, la montre tourne ; aujourd’hui est le 3631e jour de l’ancien « Guinea is back » et du nouveau « changement radical » - déjà 09 ans, 11 mois et 10 jours ! Aladji-Professeur-Président Alpha Condé (PPAC) voici mes dernières suggestions SMART (Spécifique, Mesurable, Atteignable, Réalisable et Temporellement définie) du mois pour améliorer un peu votre tout nouveau – tout beau « Gouverner Autrement » : votre Majesté, grâce à vos deux décrets lamentablement lus par les présidents de votre CENI et de votre Cour constitutionnelle, vous êtes devenu le 07 Novembre « Empereur PPAC III », à

Silence , on vole et on ment!

L’on a souvent entendu dire que quiconque ment, vole ou vice versa. De ce fait, sous nos cieux en Guinée , les deux sont devenus coutumes. Ils sont couronnés par les assassinats. C’est encré dans le registre de nos gouvernants. Il sera très difficile pour les citoyens honnêtes de ce pays d’aider ceux qui sont habitués à ces comportements délictueux et criminels à s’en défaire. La tâche sera aussi rude qu’elle pourrait facilement être inscrite dans l’ordre du mythe de Sisyphe. Camus ressuscité. Le pays est rendu à un certain niveau de rabaissement que pour le faire sortir de ce trou, il

Retour sur une semaine de grand danger…

Selon Alpha Condé « on ne change pas une routine qui gagne » Il n’y a que ceux qui profitent du système, qui étaient certains de la victoire proclamée de leur champion. En Novembre 2010, certains membres de l’alliance Arc en ciel – dont je faisais partie comme membre du Fudec de François Louncény Fall1 - avaient reçu les résultats des élections du deuxième tour, 3 jours avant leur publication officielle par la CENI. À l’époque à part l’UFDG et ses alliés, tout le monde n’en avait cure. Certains avaient pourtant constaté des résultats improbables, mais la terre a continué de

La suspension du site Guinée matin par la Haute Autorité de la Communication (HAC) est illégale

Lors de l’élection présidentielle du 18 octobre 2020, la HAC a suspendu le site Guinée matin pour un (01) mois, pour avoir publié les opérations de dépouillement dans les bureaux de vote. Cette suspension est illégale, si elle n’a pour motif que la publication par le site Guinée-matin des opérations de dépouillement, ce , sur le fondement des articles 80 à 90, 180 à 202 de la Loi organique N° 39 du 24 février 2017 portant Code Electoral Révisé. Je précise que les articles 80 à 90 du Code Electoral Révisé sont consacrés au

Présidentielle en Guinée: Cellou Dalein se déclare « vainqueur »

Au lendemain de l’élection présidentielle en Guinée, tenue ce dimanche 18 octobre 2020, le principal challlenger d’Alpha Condé, candidat sortant, s’est déclaré « vainqueur » au cours d’une conférence de presse animée dans son QG à la Minière.  « Malgré les anomalies  qui ont entaché le bon déroulement du scrutin du 18 octobre, vu les résultats sortis des urnes, je sors victorieux de cette élection dès le 1er tour », a-t-il dit en substance sans donner de chiffres. Guineenews

Les Guinéens ont faim…

Alpha Condé ne s’est préoccupé que de sa pérennité au pouvoir… Alpha Condé a changé la constitution guinéenne pour paraître un homme neuf aux yeux des Occidentaux, qui exigent une légalité – même si elle n’est que de façade. Alpha Condé était pourtant contre la limitation des mandats, mais sa nouvelle constitution limite le nombre de mandat. Où est la cohérence ? Est-ce à dire qu’il est pour l’application de cette règle, mais … seulement pour les autres ? Sur le principe on pourrait admettre que le peuple souverain puisse vouloir qu’un chef d’État rempile une troisième, voire une quatrième fois. Encore faut-il

Peuple de Guinée, vote

De par les dispositions de la constitution de 2010 demeurant à mes yeux la seule valable, celle qui ne peut être souillée que par des brigands éhontés, sans pudeur, nous sommes appelés à aller aux urnes le 18 octobre 2020. Car c’est elle qui fixe le mandat à 5 ans et indique en même temps la date du prochain scrutin présidentiel. De ce fait, étant légaliste dans l’âme, je m’intéresse, par le biais de ces lignes, au dit processus bien étant exclus injustement ( seuls quelques guinéens vivant à l’étranger pourront voter ) par la volonté d’un homme assoiffé

Onze ans de déni de justice sur les crimes contre l’humanité de Septembre 2009

La collusion de la CPI avec Alpha Condé et la négligence des leaders politiques guinéens. Nous voici encore réunis cette année pour marquer le onzième anniversaire des crimes contre l’humanité de 2009 en Guinée et pour dénoncer le déni de justice qui s’en est suivi depuis. Du fait de la pandémie, les cérémonies de cette année seront conduites sur l’internet avec les media sociaux. À l’occasion de cet anniversaire, nous avons tenu à faire un rappel succinct des agissements coupables de la plupart des acteurs en charge du dossier des crimes contre l’humanité. Nous voulons ainsi toucher

Hadja Maimouna Diallo, membre de l’UFDG : «Le lendemain de notre élection on met dans la poubelle cette Constitution»

Dans cet entretien accordé à notre rédaction, Hadja Maimouna Diallo, ex présidente des femmes du FNDC, estime que toutes les chances sont du côté de Cellou Dalein pour remporter l’élection présidentielle du 18 octobre. Elle jure que dans une élection libre et transparente, l’actuel Chef de l’Etat ne peut avoir « 18% de voix », et qu’il y a beaucoup de facteurs qui font que l’UFDG peut espérer cette année. Par ailleurs, cette militante de l’UFDG ne fait pas dans la dentelle quand il s’agit de parler de ses rapports avec le FNDC. Lisez ! L’Indépendant : Comment réagissez-vous de l’exclusion de l’UFDG au sein du FNDC? Mme Bah Hadja

Bah Oury recadre Alpha Condé : « Ce discours est révolu, le logiciel est périmé»

A l’occasion de l’ouverture de la campagne électorale du parti au pouvoir (RPG/AEC) à Kankan, le Pr Alpha Condé n’a pas manqué, selon Bah Oury d’utiliser « la politique ethno-stratégique ». Au micro de notre reporter, l’opposant assène ses vérités au locataire du palais sékhoutoureya. « Les gens vaquent à leurs occupations. Ils regardent avec inquiétude en se disant que va-t-il se passer ? Donc  pour essayer de remettre la campagne dans l’esprit de la population, il suffit de raconter des absurdités ou des agressivités pour que, tout le monde se réveille, et ça donne ce que ça a donné. On va rééditer ‘’le trois contre un’’ parce

Sidya Touré accuse : « Il (Alpha Condé) veut que l’opposition disparaisse »

Lors de l’assemblée générale de l’Union des Forces Républicaines de ce samedi 19 septembre, Sidya Touré a dénoncé la « mal gouvernance », qui sévit dans le pays depuis 2010. L’ancien Premier ministre appelle ses militants à prendre part aux manifestations projetées par le Front national pour la défense de la constitution (FNDC). « Nous sommes à un tournant de notre lutte. Pourquoi ? Parce que depuis 2010 un usurpateur s’est emparé du pouvoir. On passe le temps depuis 10 ans, si ce n’est pas combattre l’UFR, il faut la faire disparaître. Voilà au lieu de s’occuper d’un développement, c’est de lutter contre l’opposition. Il (Alpha Condé) veut

Libération des manifestants arrêtés : Les étudiants donnent un ultimatum de 24 heures…

Le lundi 21 septembre, des étudiants ont entamé des manifestations devant les universités Gamal Abdel Nasser de Conakry (UGANC) et Général Lansana Conté de Sonfonia (UGLC). Ils réclament la réduction du coût du transport et la libération sans condition de leurs camarades arrêtés, lors des dites-manifestations. À la devanture de l’UGLC, des pneus brûlés, des ordures déversées, des tables du marché déportées pour empêcher toute circulation d’engin roulant. Les auteurs ? Des étudiants qui scandent des slogans : « 3 000, c’est trop » ou « 1 500, c’est bon». Sans barguigner, des agents de la Sécurité dépêchés sur le terrain, investissent les lieux et dispersent les manifestants à

Actualité générale

Vidéo à la Une