Dernières news

La suspension du site Guinée matin par la Haute Autorité de la Communication (HAC) est illégale

Lors de l’élection présidentielle du 18 octobre 2020, la HAC a suspendu le site Guinée matin pour un (01) mois, pour avoir publié les opérations de dépouillement dans les bureaux de vote. Cette suspension est illégale, si elle n’a pour motif que la publication par le site Guinée-matin des opérations de dépouillement, ce , sur le fondement des articles 80 à 90, 180 à 202 de la Loi organique N° 39 du 24 février 2017 portant Code Electoral Révisé. Je précise que les articles 80 à 90 du Code Electoral Révisé sont consacrés au

Présidentielle en Guinée: Cellou Dalein se déclare « vainqueur »

Au lendemain de l’élection présidentielle en Guinée, tenue ce dimanche 18 octobre 2020, le principal challlenger d’Alpha Condé, candidat sortant, s’est déclaré « vainqueur » au cours d’une conférence de presse animée dans son QG à la Minière.  « Malgré les anomalies  qui ont entaché le bon déroulement du scrutin du 18 octobre, vu les résultats sortis des urnes, je sors victorieux de cette élection dès le 1er tour », a-t-il dit en substance sans donner de chiffres. Guineenews

Les Guinéens ont faim…

Alpha Condé ne s’est préoccupé que de sa pérennité au pouvoir… Alpha Condé a changé la constitution guinéenne pour paraître un homme neuf aux yeux des Occidentaux, qui exigent une légalité – même si elle n’est que de façade. Alpha Condé était pourtant contre la limitation des mandats, mais sa nouvelle constitution limite le nombre de mandat. Où est la cohérence ? Est-ce à dire qu’il est pour l’application de cette règle, mais … seulement pour les autres ? Sur le principe on pourrait admettre que le peuple souverain puisse vouloir qu’un chef d’État rempile une troisième, voire une quatrième fois. Encore faut-il

Peuple de Guinée, vote

De par les dispositions de la constitution de 2010 demeurant à mes yeux la seule valable, celle qui ne peut être souillée que par des brigands éhontés, sans pudeur, nous sommes appelés à aller aux urnes le 18 octobre 2020. Car c’est elle qui fixe le mandat à 5 ans et indique en même temps la date du prochain scrutin présidentiel. De ce fait, étant légaliste dans l’âme, je m’intéresse, par le biais de ces lignes, au dit processus bien étant exclus injustement ( seuls quelques guinéens vivant à l’étranger pourront voter ) par la volonté d’un homme assoiffé

Onze ans de déni de justice sur les crimes contre l’humanité de Septembre 2009

La collusion de la CPI avec Alpha Condé et la négligence des leaders politiques guinéens. Nous voici encore réunis cette année pour marquer le onzième anniversaire des crimes contre l’humanité de 2009 en Guinée et pour dénoncer le déni de justice qui s’en est suivi depuis. Du fait de la pandémie, les cérémonies de cette année seront conduites sur l’internet avec les media sociaux. À l’occasion de cet anniversaire, nous avons tenu à faire un rappel succinct des agissements coupables de la plupart des acteurs en charge du dossier des crimes contre l’humanité. Nous voulons ainsi toucher

Hadja Maimouna Diallo, membre de l’UFDG : «Le lendemain de notre élection on met dans la poubelle cette Constitution»

Dans cet entretien accordé à notre rédaction, Hadja Maimouna Diallo, ex présidente des femmes du FNDC, estime que toutes les chances sont du côté de Cellou Dalein pour remporter l’élection présidentielle du 18 octobre. Elle jure que dans une élection libre et transparente, l’actuel Chef de l’Etat ne peut avoir « 18% de voix », et qu’il y a beaucoup de facteurs qui font que l’UFDG peut espérer cette année. Par ailleurs, cette militante de l’UFDG ne fait pas dans la dentelle quand il s’agit de parler de ses rapports avec le FNDC. Lisez ! L’Indépendant : Comment réagissez-vous de l’exclusion de l’UFDG au sein du FNDC? Mme Bah Hadja

Bah Oury recadre Alpha Condé : « Ce discours est révolu, le logiciel est périmé»

A l’occasion de l’ouverture de la campagne électorale du parti au pouvoir (RPG/AEC) à Kankan, le Pr Alpha Condé n’a pas manqué, selon Bah Oury d’utiliser « la politique ethno-stratégique ». Au micro de notre reporter, l’opposant assène ses vérités au locataire du palais sékhoutoureya. « Les gens vaquent à leurs occupations. Ils regardent avec inquiétude en se disant que va-t-il se passer ? Donc  pour essayer de remettre la campagne dans l’esprit de la population, il suffit de raconter des absurdités ou des agressivités pour que, tout le monde se réveille, et ça donne ce que ça a donné. On va rééditer ‘’le trois contre un’’ parce

Sidya Touré accuse : « Il (Alpha Condé) veut que l’opposition disparaisse »

Lors de l’assemblée générale de l’Union des Forces Républicaines de ce samedi 19 septembre, Sidya Touré a dénoncé la « mal gouvernance », qui sévit dans le pays depuis 2010. L’ancien Premier ministre appelle ses militants à prendre part aux manifestations projetées par le Front national pour la défense de la constitution (FNDC). « Nous sommes à un tournant de notre lutte. Pourquoi ? Parce que depuis 2010 un usurpateur s’est emparé du pouvoir. On passe le temps depuis 10 ans, si ce n’est pas combattre l’UFR, il faut la faire disparaître. Voilà au lieu de s’occuper d’un développement, c’est de lutter contre l’opposition. Il (Alpha Condé) veut

Libération des manifestants arrêtés : Les étudiants donnent un ultimatum de 24 heures…

Le lundi 21 septembre, des étudiants ont entamé des manifestations devant les universités Gamal Abdel Nasser de Conakry (UGANC) et Général Lansana Conté de Sonfonia (UGLC). Ils réclament la réduction du coût du transport et la libération sans condition de leurs camarades arrêtés, lors des dites-manifestations. À la devanture de l’UGLC, des pneus brûlés, des ordures déversées, des tables du marché déportées pour empêcher toute circulation d’engin roulant. Les auteurs ? Des étudiants qui scandent des slogans : « 3 000, c’est trop » ou « 1 500, c’est bon». Sans barguigner, des agents de la Sécurité dépêchés sur le terrain, investissent les lieux et dispersent les manifestants à

Sidya Touré à ses militants : « Le 29 septembre, il faut qu’on occupe les rues, les marchés, les villes…»

Le Front national pour la défense de la Constitution s’apprête à livrer son baroud d’honneur contre le 3ème mandat d’Alpha Condé. L’Union des forces républicaine (UFR) de Sidya Touré, membre de la structure, appelle ses militants et sympathisants de Conakry, Coyah et Dubréka à sortir massivement dans 10 jours. L’annonce a été faite dans la journée de ce samedi 19 septembre 2020, à l’occasion de l’assemblée générale du parti, tenue à son siège à Matam. Le FNDC compte manifester le 29 septembre prochain pour en finir avec le 3ème mandat que le président Alpha Condé veut s’octroyer à la tête de la Guinée. Sidya Touré, un des fers de

L’UFDG, le PADES, le RGD « auto-exclus » du FNDC : Des citoyens de Conakry s’expriment !

Le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) a annoncé hier que les partis qui ont fait acte de candidature à la présidentielle du 18 octobre se sont auto-exclus du mouvement. Cette « exclusion » à mots couverts est diversement appréciée dans l’opinion publique. Des citoyens de Conakry, interrogés à ce sujet ce jeudi, 10 septembre 2020, ont dit ce qu’ils en pensent. Au lendemain de l’annonce de l’auto-exclusion des partis en lice pour la présidentielle (UFDG, PADES et RGD), les commentaires vont bon train en Guinée. Nombre d’observateurs pensent cela n’aura pas un impact négatif

L’UFR remobilise contre le 3ème mandat : « Il ne faut pas désespérer. On va gagner cette lutte… »

L’Union des Forces Républicaines (UFR) n’en démord pas dans son combat contre le 3ème mandat pour Alpha Condé. La formation politique dirigée par Sidya Touré ne compte pas désarmer et ira jusqu’au bout pour empêcher le mandat « illégal » d’Alpha Condé de se réaliser le 18 octobre prochain. L’annonce en a été faite ce samedi, 12 septembre 2020, à l’occasion de l’assemblée générale du parti, tenue à son siège à Matam. La rencontre a été présidée par Elhadj Ibrahima Bangoura, vice-président du parti. Dans son intervention, l’ancien député a affirmé que l’UFR va continuer le combat contre le

Actualité générale

Vidéo à la Une