Dernières news

L’UFDG, le PADES, le RGD « auto-exclus » du FNDC : Des citoyens de Conakry s’expriment !

Le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) a annoncé hier que les partis qui ont fait acte de candidature à la présidentielle du 18 octobre se sont auto-exclus du mouvement. Cette « exclusion » à mots couverts est diversement appréciée dans l’opinion publique. Des citoyens de Conakry, interrogés à ce sujet ce jeudi, 10 septembre 2020, ont dit ce qu’ils en pensent. Au lendemain de l’annonce de l’auto-exclusion des partis en lice pour la présidentielle (UFDG, PADES et RGD), les commentaires vont bon train en Guinée. Nombre d’observateurs pensent cela n’aura pas un impact négatif

L’UFR remobilise contre le 3ème mandat : « Il ne faut pas désespérer. On va gagner cette lutte… »

L’Union des Forces Républicaines (UFR) n’en démord pas dans son combat contre le 3ème mandat pour Alpha Condé. La formation politique dirigée par Sidya Touré ne compte pas désarmer et ira jusqu’au bout pour empêcher le mandat « illégal » d’Alpha Condé de se réaliser le 18 octobre prochain. L’annonce en a été faite ce samedi, 12 septembre 2020, à l’occasion de l’assemblée générale du parti, tenue à son siège à Matam. La rencontre a été présidée par Elhadj Ibrahima Bangoura, vice-président du parti. Dans son intervention, l’ancien député a affirmé que l’UFR va continuer le combat contre le

Leçons pour le futur: Quand les divisions-FNDC empêchèrent d’exploiter les divisions-CEDEAO.

 « Coup de tonnerre » sans pluies à la CEDEAO.                 Le 57eme sommet la CEDEAO a été le théâtre d’un « coup de tonnerre ». Les putschistes constitutionnels minoritaires de la communauté, Alpha et Ouattara subirent en public les camouflets de Buhari entre autres. Après ceux d’Embalo.  Pour le FNDC et les forces démocratiques de la Guinée cela ne devrait pas être rien. Cela aurait été même un bon signe. Mais les démocratiques guinéens ne pourront en profiter. Comme d’habitude, le bon signe arriva trop tard dans le calendrier de ce pays qui semble être réglé sur des rendez-vous manqués.  Quand il fut clair qu’Alpha n’allait pas

Présidentielle du 18 octobre 2020 : Cellou joue-t-il sa dernière carte ?

Sans surprise, c’est Cellou Dalein Diallo qui a été investi le dimanche 06 septembre, candidat de l’UFDG à l’élection présidentielle du 18 octobre prochain. Dans son discours de circonstance, devant des milliers de militants, l’opposant, tout en promettant de remporter l’élection, explique pourquoi il accepte de compétir et indique que le combat sera rude. L’ancien Premier ministre appelle ainsi, ses partisans à prendre part à cette élection. A écouter, l’opposant c’est comme s’il misait sa dernière carte.  Voici un extrait de son discours...   «J’ai entendu vos cris de cœur. Je mesure à sa juste valeur la gratuité de la situation sociopolitique de

Candidat aux élections du 18 octobre 2020 : « 2020 ne sera pas comme 2010 encore moins 2015 », prévient Cellou Dalein

Après de multiple hésitations pour sa participation ou non à l’élection présidentielle prévue le 18 octobre prochain, l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG), a enfin tenu le dimanche 6 septembre 2020 son conseil d’investiture de son candidat. Sans surprise, la confiance a été renouvelée à son président Cellou Dalein Diallo, par la majorité de ses fédérations au sortir des consultations engagées pour déterminer la position concernant ce scrutin crucial. « Sur la base des consultations, les résultats étaient largement en faveur de la participation à l’élection présidentielle. En ce sens nous avons eu pratiquement toutes les 55 fédérations de l’intérieur

Présidentielle du 18 octobre : Qui sont les treize candidats qui ont déposé leurs dossiers à la Cour constitutionnelle ?

Pour l’élection présidentielle du 18 octobre prochain, seuls 13 leaders politiques ont déposé leurs candidatures à la Cour constitutionnelle. Parmi eux des habitués et des nouveaux qui vont compétir pour la première fois. Ci-dessous les treize candidats et leurs profils :1-Le chef de l’Etat sortant, candidat pour un nouveau mandat, après dix ans de gouvernance. Grand favori, il a été présenté par le RPG/Arc-en-ciel. Alpha Condé n’est plus à présenter ;2-Cellou Dalein Diallo, économiste de formation, ancien Premier ministre, principal opposant du régime Condé ;3-Ibrahima Abé Sylla, candidat du parti NGR, un homme d’affaires qui a fait fortune aux Etats-Unis

Présidentielle du 18 octobre : Alpha Condé s’engage solennellement « je suis le candidat… »

Il n’y a plus de place pour la « suspicion ». Alpha Condé, lui-même, a déclaré qu’il sera candidat à la présidentielle du 18 octobre prochain. Il l’a fait savoir ce mercredi, lors d’une visioconférence avec les femmes de la mouvance présidentielle et des partis alliés venus au Palais du peuple, pour montrer leur soutien au Alpha Condé d’être candidat à la présidentielle de 2020.  Du palais de la présidence, Sekhoutoureya, le chef de l’Etat a déclaré ceci aux femmes : « À partir d’aujourd’hui, je m’engage solennellement parce que vous l’avez demandé. Votre soutien me va droit au cœur.

UFDG/FNDC/CEDEAO Dr Faya Millimouno met les pieds dans le plat !

C’est officiel, le Bloc Liberal ne prendra pas part à l’élection présidentielle du 18 octobre 2020. Dans un entretien qu’il nous accordé, quelques jours avant cette annonce, Dr Faya Millimono tance Alpha Condé et dit regretté le comportement de la CEDEAO pour la résolution des crises.  Quel est la position du BL pour les élections du 18 octobre prochain ?  Par respect de nos camarades  qui sont détenus pour ce combat nous ne pouvons par les laisser en prison et participer à cette élection. Ceux qui sont morts, ils sont dans la vingtaine. Nous devons honorer leurs mémoires. L’UFDG doit tenir sa convention

Abdoulaye Kourouma parle de Sékhoutouréya : « Soit tu quittes ou on décoiffe la toiture… »

Le Rassemblement pour la Renaissance et le Développement (RRD) a investi l’honorable Abdoulaye Kourouma comme président de cette formation politique pour les 5 prochaines années. C’était à l’occasion de la convention de ce parti politique d’opposition, organisée le vendredi 4 septembre 2020,  dans un réceptif hôtelier de Conakry. Dans son intervention, Abdoulaye Kourouma n’a pas manqué d’exprimer la confiance placée sur sa personne par ses militants et sympathisants venus de tous les horizons de la Guinée. « Je suis exalté par l’honneur que vous me conférez en m’élisant président de notre parti pour l’exercice 2020 à 2025. Comme vous le savez,

Convention du RRD : Plébiscité, Abdoulaye Kourouma dégaine «Alpha trouvera des gens sur son chemin»

Le parti Rassemblement pour la Renaissance et le Développement (RRD), a tenu sa convention nationale ce vendredi 04 septembre 2020, à Conakry.  Sans la moindre surprise, c’est son leader Abdoulaye Kourouma qui a été solennellement plébiscité président, par les différentes structures du parti, pour les cinq prochaines années et par la même occasion choisi candidat du RRD à l’élection présidentielle du 18 octobre prochain. Satisfait de la confiance placée en lui, Abdoulaye Kourouma, a dans son discours d’investiture, promis l’alternance en 2020.   « Beaucoup d’effort ont été faits ces dernier temps, mais je n’ai point de crainte qui semble irréaliste. Bien au contraire,

Pour sortir la Guinée de l’impasse politique : Bah Oury préconise la mise en place d’une transition politique

Le président de l’Union des Démocrates pour le Renouveau de la Guinée (UDRG) a sollicité, au-cours d’une conférence de presse animée jeudi 27 août 2020, la mise en place d’une transition politique avec ou sans Alpha Condé. Bah Oury souligne que lorsque le pays est coincé, et par conséquent il faut s’arrêter pour régler les dysfonctionnements. « Le pays est coincé, les gens sont en colère, les institutions ne marchent pas. Est-ce qu’il faut continuer dans une fuite en avant ou il faut s’arrêter pour sauver le pays, changeons de méthode, changeons de chemin… Ce souffle qui est nécessaire

Alpha Candidat à la présidentielle : La hache de guerre déterrée !

Il n’y a plus de place pour « la suspicion ». Lundi 31 aout dernier, dans un communiqué lu à la Télévision nationale par Sékouba Savané, DG de la RTG, le RPG/AEC (parti au pouvoir) et la Coalition démocratique pour le changement dans la continuité (CODECC), annoncent « avec plaisir que le Pr. Alpha Condé sera bel et bien notre candidat à l’élection présidentielle prévue le 18 octobre 2020 ». Cette déclaration de la mouvance présidentielle, qui était très attendue, vient mettre fin aux doutes, clarifie et entérine la division entre les deux tendances qui existaient déjà dans la

Actualité générale

Vidéo à la Une