Dernières news

De préférence apaisée, mais éventuellement violente, seule une transition est acceptable

De préférence apaisée, mais éventuellement violente, seule une transition est acceptable Une forte délégation de la Cedeao1 est intervenue dès le jeudi 23 Juillet aux chevets du Mali, pour tenter de résoudre la crise qui y existe2, et qui ne semblerait se résoudre qu’avec le départ de la présidence, du chef d’État malien Ibrahima Boubacar Keita. Sans entrer dans le détail de la négociation, ni son éventuelle réussite ou échec, je voulais souligner le postulat de départ de cette délégation, conforme à la philosophie et les intérêts bien compris de ses dirigeants : « on ne chasse pas par la rue

Candidature d’Alpha : Dr Ibrahima Sory (ADC-BOC) opposé à Mamadou Sylla et Cie

Dans une déclaration publiée ce mercredi 29 juillet, au siège de son parti à Kenien, Dr Ibrahima Sory Diallo, président d’ADC- BOC, a annoncé son opposition à la décision du groupe parlementaire « Alliance patriotique », qui rejette la candidature du président Alpha Condé à la présidentielle d’octobre prochain. Le coordinateur du bloc de l’opposition constructive à l’Assemblée nationale, pense que cette décision n’a pas sa raison d’être, d’autant plus qu’il y a une nouvelle Constitution qui autorise la candidature du président sortant. « (…). Je suis au regret aujourd’hui d’apprendre cette déclaration de mes collègues députés car on

Sanoh du FNDC aux obsèques d’Alhassane Barry : « Nous devons poursuivre le combat jusqu’à la victoire finale »

Tué par balle au quartier Dar-Es Salam, dans la  commune de Ratoma, pendant qu’il revenait de l’école, Alhassane Barry a regagné sa dernière demeure ce mardi, 28 juillet 2020 au cimetière de Bambéto. Un dernier hommage lui a été rendu à l’hôpital Sino-guinéen de Kipé, en présence de sa famille, des responsables du FNDC et de nombreux anonymes. Le jeune Alhassane Barry a été tué le 22 juillet au lendemain de la manifestation du FNDC pour le départ d’Alpha Condé. Ses funérailles ont mobilisé parents et partisans du FNDC.   A cette occasion, Abdourahmane Sanoh, le coordinateur du FNDC, après les messages de condoléances à la famille éplorée, a déploré la boulimie de

Grogne sociale en Haute-Guinée : «Ce Pouvoir doit savoir que son temps est fini», prévient Bah Oury

Depuis quelques jours la région naturelle de la Haute-Guinée plus particulièrement la région administrative de Kankan et certaines de ses préfectures sont en ébullition. Les jeunes de cette localité réclament mordicus le courant électrique à base de barrage hydroélectrique. Bah Oury, président de l’Union des Démocrates pour la Renaissance de la Guinée (l’UDRG) dénonce la mauvaise gouvernance et déclare que le régime Condé est à bout de souffle et devrait plier bagage. Pour l’ancien ministre de la Réconciliation nationale, la jeunesse de la Haute-Guinée, longtemps roulée dans la farine par les autorités s’est réveillée de son sommeil et demande compte aux responsables qui ont fait trop de promesse. « Je pense que

Aboubacar Kaba, Directeur Général du LAE : « Nous faisons toutes les activités pour obtenir un résultat appréciable sur le terrain »

Dans une interview accordée à notre rédaction, le directeur Général du Laboratoire d’Analyses et Environnementales (LAE) est revenu sur la pollution de l’environnement dans les zones minières. Aboubacar Kaba a également expliqué les procédures de collectes de données acheminées au laboratoire qu’il dirige au regard de la situation de l’environnement guinéen. Lisez….. Expliquez-nous le mode de fonctionnement et les conditions d’installation de votre laboratoire et quels sont les échantillons qui font l’objet d’analyses et quels ont été les résultats les plus pertinents Le LABORATOIRE a été créé pour appuyer le bureau guinéen d’étude d’évaluation environnementale (BGEEE) en

Manifestations à Kankan : Des acteurs politiques se cognent !

Les manifestations qui secouent ces derniers temps la ville de Kankan, font jaser les acteurs politiques de tous les bords, qui chacun de son côté se trouve une cause. Si du côté de l’opposition, on dénonce « la mauvaise gestion » du régime Condé, à la mouvance, on voit une « main de l’opposition » derrière ces mobilisations des jeunes, qui, il faut rappeler protestent contre les délestages de l’électricité dans leur cité. Dans un post sur les réseaux sociaux, Bah Oury, président de l’UDRG, salue d’entrée « une prise de conscience » des jeunes du Nabaya. A l’en croire, il n’est plus question aujourd’hui de tromper le

Tabaski et covid-19 : Les prières collectives autorisées dans les zones atteintes de coronavirus

En prélude de la grande fête islamique l’Aïd Adhâ, les fidèles musulmans peuvent se jouir de pouvoir faire une prière collective contrairement à la fête de l’Aïd el-fitr. C’est du moins ce qui ressort d’un communiqué du secrétariat général des affaires religieuses. Dans ce communiqué, Aly Jamal Bangoura exige le respect des mesures barrières et appelle les leaders religieux à l’application de cette décision. Lisez : Communiqué Sur recommandation du conseil scientifique de la République de Guinée et sut l’instruction de son excellence monsieur le président de la République, professeur Alpha Condé, fortement sensible à la bonne pratique de la foi religieuse des fidèles croyants de Guinée, autorise les fidèles musulmans

Fausses attestations de Covid-19 : Le gouvernement menace de sévir

Dans un communiqué conjoint ce samedi, le ministère de la Sécurité et l’Agence nationale de sécurité (ANSS), ont dénoncé une fabrication de fausses attestations de Covid-19. Les deux départements menacent de traduire les auteurs et détenteurs de ces documents pour « faux et usage de faux ». Lisez ci-dessous l’intégralité de ce communiqué ! COMMUNIQUE CONJOINT DE L’AGENCE NATIONALE DE SECURITE SANITAIRE ET DU MINISTÈRE DE LA SECURITE ET DE LA PROTECTION CIVILE Il a été constaté que de plus en plus de véhicules sortant du grand Conakry sont munis de fausses attestations Covid-19 pour passer les contrôles et se rendre à l’intérieur du pays. Ces méthodes constituent

Manif du 20 juillet : Cellou Dalein Diallo se réjouit…

Vêtu d’une casquette et d’un T-shirt à l’effigie du FNDC, le président de l’UFDG était seul face à la presse à son domicile à Dixinn, le lundi 20 juillet dernier. Cellou Dalein Diallo a dressé le bilan de la journée des manifestations organisées par le Front contre une candidature d’Alpha Condé. Dans son allocution, l’opposant parle de « succès », malgré « la pluie » et « la répression des forces de l’ordre ». « Le bilan a été positif. Conakry n’a pas fonctionné, il n’y a pas eu de circulation. Les activités se sont arrêtées pratiquement dans

Le FNDC manque-t-il de stratégie ? : « Ce qu’on n’a pas fait et qu’on ne fera pas c’est de prendre les armes de guerre », lâche Ibrahima Diallo

Au lendemain de la manifestation appelée par le FNDC pour demander le départ du président de la République Alpha Condé, Ibrahima Diallo chargé des opérations du Front national pour la défense de constitution (FNDC) dresse un bilan salutaire du faite qu’il n’y a pas eu de perte en vie humaine et regrette tout de même des cas blessés et dont certains par balle. Dans la même logique, il répond aux détracteurs du FNDC qui disent que cette plateforme est en manque de stratégie. Partiellement suivi par les populations de Conakry et environ, la manifestation du 20 juillet 2020 s’est

Manifestations en Guinée : Le gouvernement réquisitionne les forces de l’ordre

Le Front national pour la défense de la constitution (FNDC), a manifesté ce lundi 20 juillet 2020, dans quelques endroits du pays pour exiger « le départ du président Alpha Condé ». Quelques heures avant cette manifestation, le ministre de l’Administration du territoire et de la décentralisation avait dans une déclaration rappelé les collectivités locales de l’interdiction de tout regroupement. Pour cette nouvelle manifestation, aucune lettre d’autorisation des leaders du FNDC n’avait été adressée aux mairies. « Qu’ils commencent et finissent quand ils veulent et où ils veulent. Pire, l’un des leaders de l’opposition du FNDC va

Alhassane Diallo tué à Dar-es-salam : « Les bourreaux répondront devant Dieu », dixit son père

De violents affrontements ont eu lieu sur la route Leprince ce mardi, précisément à Dar-es-Salam dans la commune de Ratoma. Un jeune aurait été tué par balle. La victime Alhassane Diallo, est un élève de la 10e année. Il aurait reçu une balle en plein tête aux environs de 13h et a succombé in situ. Son corps a été transportéì d’urgence à l’hôpital Chino-Guinéen de Kipé. À la maison mortuaire, c’est la consternation. Sous le choc, son père Alhassane Diallo explique comment il a appris le décès de son enfant : « Il était âgé de 18

Actualité générale

Vidéo à la Une