A la Une

Le peuple de Guinée, otage d’un État failli (première partie)

Fermer les yeux pour ne pas voir ou manier la langue de bois en contexte de « massacre » des principes fondamentaux des droits de la personne, est autant handicapant pour la démocratie que les dérives de l’État de droit. C’est en exerçant son droit d’exprimer et de diffuser ses opinions, sans crainte de l’autorité centrale, que […]