Guinee

A peine élu président de la CENI : Kabinet Cissé songe déjà à l’organisation des élections présidentielles

Le remplaçant de l’ex président de la CENI Maître Amadou Salif Kébé décédé le vendredi 17 avril 2020 à Conakry, de suite de COVID-19, est Kabinet Cissé. Il a été élu par l’écrasante majorité de ses pairs (16/17). Cette élection s’est tenue au siège de ladite institution le mardi 26 mai en présence du ministre de la justice et Garde des sceaux.

Comme stipule le règlement intérieur de la commission électorale nationale indépendante (CENI), seuls les commissaires issus de la société civile pourraient être candidat à la présidence de l’institution chargée d’organiser les élections dans le pays.

Au sortir de la salle après quelques minutes de son élection,  c’est le ministre de la Justice, Garde des sceaux qui l’a introduit en le suggérant de promouvoir le dialogue social. Prenant la parole Kabinet Cissé a tout d’abord rendu hommage au défunt Amadou Salif Kébé, et les acteurs de la société civile qui ont porté confiance.

«Aux collègues Commissaires, je voudrais le dire que je suis plus un homme d’action qu’un homme de discours. A cet effet, je les promets que je serai à l’écoute de tous sans exception. Et je vais toujours me référer à la loi comme cela m’a été conseillé. La loi va être notre boussole. Je voudrais demander à chacun de nous de les respecter. Et pour les 6 mois à venir, je voudrais attirer l’attention de mes collègues et le peuple de Guinée que nous avons beaucoup de chantier. Mais deux chantiers sont prioritaires. Le premier c’est la réconciliation de la CENI avec elle-même également avec le peuple de Guinée. Mais avec tous les acteurs du processus électoral, je vais parler des partis politiques, de la société civile, des partenaires techniques et financiers, mais également l’Etat qui est un partenaire incontournable au processus électoral. Donc, il faut que la CENI soit réconcilié avec le peuple de Guinée. Et je m’engage d’aller dans ce sens », a-t-il souligné.

Et de poursuivre : « Le deuxième chantier c’est d’organiser les élections présidentielles dans les meilleures conditions. Et à cet effet l’expertise et le patriotisme, devraient guider tous les commissaires collègues pour que nous puissions réussir cette mission. Cette mission, elle est très haute, mais elle est très délicate. Et soyez rassuré que je mesure l’importance mais aussi l’ampleur de cette fonction de président de la CENI » a indiqué Maître Kabinet Cissé.

Il faut noter que le nouveau président n’avait aucun challengeur en face.

Par ailleurs, il faut souligner que seule la RTG a assisté à cette élection. La presse privée a été interdite d’accéder à la salle où s’est tenue cette élection. 

Amadou Tidiane Diallo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *