Guinee

Abdoulaye Sow de l’USTG justifie sa position ‘’apolitique’’

Grève de solidarité : Abdoulaye Sow de l’USTG justifie sa position ‘’apolitique’’

La sortie d’Aboubacar Soumah, secrétaire générale du Syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG), dénonçant le referendum constitutionnel, n’engage pas les dix centrales syndicales qui ont décidé d’enclencher une grève pour soutenir les enseignants.

Se confiant dans l’émission ‘’Les grandes gueules’’ de la radio Espace Fm, le jeudi 19 mars dernier, Abdoulaye Sow, secrétaire Général de l’Union syndicale des travailleurs de Guinée (USTG) à laquelle est affiliée le SLECG, n’est pas allé du dos de la cuillère pour affirmer l’apolitisme de leur combat. « Notre combat n’est pas politique, nous ne sommes pas politique, nous ne parlons pas de constitution ni le 3ème mandat. Lors de nos différentes réunions, personnes, ni les 10 centrales syndicales ni le SLECG, ni l’USTG n’a parlé de politique », a-t-il souligné.

« Nous avons appris dit-il, avec beaucoup de surprise qu’Aboubacar Soumah a fait allusion à son appartenance politique etc. ça n’engage que lui, ça ne sous engage pas, notre combat n’est nullement politique ».

A en croire Abdoulaye Sow, le combat consiste à améliorer les conditions de vie des travailleurs. « Nous nous battons pour que les conditions de vie et de travail des enseignants soient améliorées que nos enfants reviennent à l’école et que l’avenir de nos enfants ne soit pas compromis. Nous nous sommes dans une dynamique de paix, de négociation pour qu’on s’entende avec le gouvernement pour trouver de solutions aux problèmes qui assaillent le système éducatif, ça, c’est notre problème, ça n’a rien avoir avec la politique », a-t-il précisé.

Alpha Amadou Diallo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *