Guinee

Acte 6 du FNDC : Sékou Koundouno, Bailo Destin et Ibrahima Keita savourent la mobilisation


Les membres du Front national pour la défense de la constitution ont marché à nouveau ce mardi, 10 décembre, sur l’itinéraire Tannerie à l’Esplanade du 28 septembre.
Après deux mois passés à la prison centrale de Conakry, Sékou Koundouno et ses compagnons de lutte étaient présents à cette marche. Selon lui, c’est un sentiment de satisfaction de voir, dit-il, tout le travail qui a été abattu par ses camarades.
« Nous venons rejoindre le combat, afin de mener la lutte contre l’imposture et la forfaiture en cours en Guinée. Comme vous savez, il y a un coup d’État constitutionnel en planification par M. Alpha Condé. Nous sommes-là pour le déjouer », assure cet activiste de la société civile.
Après cinq manifestations sans son coordinateur national, Abdourahamane Sanoh était au cœur de la marche, à l’instar de ses compagnons de bagne du FNDC : Baïlo Barry, Ibrahima Diallo, Ibrahima Keita, Badara Koné, Bil de Sam.
Sékou Koundouno, le patron du Balai Citoyen, jure que : « Je sors (de prison, ndlr) réconforté et galvanisé. Notre sentiment est de combattre l’imposture et la forfaiture du Pr Alpha Condé au-delà de 2020. Le peuple est fortement mobilisé aujourd’hui. Les appels pour la sensibilisation vont continuer au fil du temps quand le besoin se fera sentir dans la lutte que nous menons perpétuellement. Et si M. Alpha Condé s’entête à aller jusqu’au niveau de la ligne rouge, nous passerons à l’action finale pour enterrer définitivement son rêve suicidaire et cauchemar », martèle Sékou Koundouno.
Parmi les héros de cette sixième manifestation du FNDC venus prendre part pour la première fois à une marche de protestation contre un éventuel troisième mandat du Pr Alpha Condé, Baïlo Barry, Coordonnateur de l’ONG Destin en main et Ibrahima Keita vice-président du parti RFD.
Devant une marée humaine, au rond-point de Gbessia, l’activiste de la société civile, Bailo Barry se lâche : « La prison n’a fait que nous galvaniser davantage. Nous remercions tout le peuple de Guinée et nous compatissons également à la douleur de toutes les familles dont les enfants sont tombés pendant cette lutte-là. Nous disons merci à Monsieur Alpha Condé, pour tout ce qu’il a pu faire pendant ce petit temps. Nous lui demandons de partir. Il n’y aura ni une nouvelle constitution, ni un troisième mandat, ni un glissement de pouvoir », rassure ce membre du FNDC.
Pour sa part, le vice-président du Rassemblement des Forces Démocratiques (RFD) salue cette mobilisation, et promet de lutter jusqu’à, jure-t-il, sa derrière demeure. « Le peuple de Guinée est sorti massivement. Nous sommes très contents d’être parmi les personnes qui sont dans la marche aujourd’hui. Nous venons d’être libérés grâce à ce peuple, le combat du peuple. Nous allons dire au président de la République, le Pr Alpha Condé, de renoncer au 3ème mandat, à ce projet machiavélique, à tout tripatouillage constitutionnel. Nous sommes prêts à nous battre, jusqu’à la dernière demeure. La prison, la mort rien ne peut nous effrayer maintenant. Le peuple de Guinée dit non au troisième mandat », tranche Ibrahima Keita.
Amadou Tidiane Diallo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *