Guinee

AG RPG arc-en-ciel : Damaro sabre Sidya et Dalein


A l’instar de plusieurs partis politiques, le RPG arc-en-ciel a tenu son assemblée générale hebdomadaire le samedi 25 janvier 2020 à son siège national à Gbessia. Au-cours des débats, le bureau politique national a dans son allocution appelé ces militants à la retenue avant de lancer des piques aux partis adversaires.
A sa prise de parole, le ministre de l’enseignement professionnel Lansana Komara invite les militants du parti à aller voter massivement le 16 février prochain.
« Nous souhaitons un bon début de campagne à tout le monde surtout vous avez une victoire devant vous et ne cédez pas à la provocation. N’allez pas au champ, ni à la pêche le jour du vote. Allez voter avant d’aller à vos différentes activités », a-t-il lancé.
De son côté, le président du groupe parlementaire de la mouvance présidentielle, Amadou Damaro Camara tacle l’opposition qu’il qualifie de vouloir créer la psychose dans le pays.
« Aujourd’hui on créer une sorte de psychose dans le pays qui n’en vaut pas la peine. On dit que si l’éléphant va dans le champ de l’hyène la nuit, c’est pour ne pas l’humilier sinon s’il vient en plein jour l’hyène ne fera rien », martèle Damaro, tout en soulignant que les causes de l’agitation de l’opposition ces derniers temps émanent d’une manipulation de l’UFDG.
« Quand un animal est en train de mourir, il faut l’accorder le temps de s’agiter. Le FNDC c’est pour ne pas assumer, le FNDC c’est l’UFDG. Sanoh n’a pas de militants qui puissent inquiéter un petit quartier. Sidya a son parti en déperdition, il n’est plus capable d’effrayer personne. Faya milimouno a son parti dans les studios des radios. Mais pour faire arc-en-ciel, Cellou Dalein Diallo s’est fait entourer de quelques têtes différentes de la sienne. Mais au fond, c’est l’UFDG », entonne M. Camara.
Le président de la majorité présidentielle à l’Assemblée Nationale qualifie ces deux adversaires politiques (Cellou et Siya) d’être à l’orée de leur vie politique. C’est pourquoi selon lui, ces derniers veulent créer la pagaille en Guinée.
« Sidya Touré croit que si Alpha Condé ne sera pas candidat en 2020, c’est lui le président. Il ne dit même pas inchALLAH comme s’il lui est déjà garanti par Dieu ou par le peuple de Guinée. Donc c’est sa dernière chance en 2020. Cellou Dalein a été deux fois aux élections et battue. Il sait qu’une troisième fois, il n’y aura plus de chance. Il veut aujourd’hui créer la chienlit. Sidya et Cellou se détestent et ils veulent créer la pagaille avant qu’ils ne s’affrontent », a-t-il martelé.
Amadou Damaro estime que le besoin de la paix est une nécessité pour la Guinée et qu’une seule parité de la Guinée ne peut pas se prévaloir d’être plus démocratique que les autres. C’est pourquoi il accuse Cellou Dalein d’être derrière le soulèvement en Moyenne-Guinée.
« Nous avons besoin de paix en Guinée, ces messieurs veulent nous amener à une situation regrettable. Ce qui se passe en Moyenne-Guinée, ce n’est nulle personne, c’est Cellou Dalein Diallo qui ordonne à ses militants à la désobéissance civile. Le premier ministre a été claire, cela n’est acceptable dans aucune République. Ce n’est pas parce que c’est à Pita, Labé, Dalaba… qu’on est plus démocrate qu’au reste de la Guinée. Parce que c’est dans le désordre qu’ils croient accéder au pouvoir. Dans ses déclarations officielles, Cellou dit qu’il continuera quel que soit le prix à payer », fulmine ce cacique du RPG.
« Je dis et je le répète, ne provoquer pas la guerre parce que, ceux qui l’a provoqué n’en connaissent pas les conséquences. En Haute-Guinée, Guinée-Forestière et Basse-Guinée on a rien cassé. Ce sont les militants de Cellou qui instrumentalisent une forte communauté guinéenne que nous aimons pour les vouloir opposer aux autres. Nous n’allons pas accepter sa politique diabolique. Quand ils libèrent les bandits de la prison, ces bandits vont se retourner contre vous-même. Si vous brûlez le commissariat, la gendarmerie vous n’aurez plus où aller vous plaindre. Si vous saccagez la préfecture vous n’avez pas où prendre les papiers administratifs. C’est pour créer l’anarchie et il ne faut pas accepter. Quoi qu’on fasse, Sidya et Cellou ne seront satisfait que quand ils vont diriger », ajoute Damaro.
Moussa Thiam

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *