Guinee

APPEL A RÉSISTER FACE À LA TRAHISON PROGRAMMEE AU SEIN DU FNDC-FV/FRANCE


Une « lettre ouverte » dont l’objet fallacieux saute aux yeux et à l’esprit est en préparation à destination du FNDC National.
Elle émane d’un trio factieux au sein du FNDC-FV/France.
Le malaise n’est pas spontané, ni anodin. Il couve depuis longtemps, notamment après le double scrutin législatif et référendaire imposé le 22 mars 2020 par le dictateur Alpha Condé.
D’autres facteurs déclencheurs attendent en magasin avant d’être par ailleurs révélés.
Des escarmouches épistolaires avaient été échangés en interne, dans une phase préliminaire.
Le 21 juin 2020, trois mois après ce toxi-infectieux scrutin référendaire, l’antenne FNDC en France est à la source d’une série d’opérations d’affaiblissement de la Coalition à l’Extérieur comme en Guinée.
Le document en cours de production et de publication est un prototype de défiance, de déloyauté et de sédition au sein de l’opposition guinéenne frustrée de victoire totale et dont le rebond est incontournable.
D’ici le 8 juillet 2020, date de la prochaine manifestation à Conakry, et ultérieurement, chacun devra être en état d’alerte pour mesurer la férocité des pulsions carriéristes, évaluer et juguler la félonie des arrivistes du FNDC-FV/France.
L’interpellation programmée et inappropriée du FNDC National trouve aussi son inspiration dans le projet malicieux de la troisième voie d’alternance politique «générationnelle ».
Cette voie est pilotée en sous-main et en alléchantes promesses par Alpha Condé afin de revitaliser son régime moribond, en court-circuitant l’opposition actuelle et en déstructurant la Coalition du FNDC National.
La manœuvre est articulée sur les »jeunes loups du régime RPG » qui pactisent en coulisses avec de « jeunes opposants n’ayant pas eu de responsabilités dans le retard actuel de la Guinée qui est imputable aux gouvernements antérieurs à l’ère RPG ».
J’en appelle au réveil de l’immense majorité silencieuse des guinéens de France et de l’Extérieur ayant à perdre l’essentiel de ce combat démocratique et républicain qui n’est pas l’apanage des semeurs de doutes et de zizanies, des fiers-à-bras, des matamores en herbe.
En France, la structure du FNDC n’a pas vocation à être un foyer de trahison nationale.
Je me désolidarise de cette »lettre ouverte au FNDC National » dont la signature est estampillée par ceux qui, toutes amarres larguées, voguent en pleine conscience ou illusion vers un horizon alimentaire de neo- transition politique en Guinée.
Je fais appel aux sympathisants, aux militants et aux responsables sincères des partis politiques d’opposition pour appréhender ce moment de vérité, sans fléchir devant l’épreuve.
Dans ce contexte de transhumance politique, résister à la pression des futilités et des impondérables ouvre largement la porte à l’espérance nationale de la plupart des guinéens.
Je suis heureux et fier de faire confiance aux leaders actuels du FNDC National, exposés en première ligne, omniprésents face au feu répressif et roulant de la dictature cruelle de Alpha Condé.
Leur courage, leur vaillance, leur honneur sont attestés par les divers soutiens prestigieux du peuple de Guinée, de la CEDEAO, du Parlement Ouest-africain, de l’UA, de l’UE, de l’ONU, de l’OIF, du Parlement Européen.
Sadou DIALLO
Membre du Bureau FNDC-FV/France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *