Guinee

Appuyons sur l’accélérateur!


À l’image du 14 octobre 2019, le vaillant peuple de Guinée a su répondre avec détermination à l’appel de notre dernier rempart, le FNDC. Bilan: trois morts, des blessés, des prisonniers, des exilés d’une zone à une autre et que sais-je encore.
Nous y sommes habitués que cela soit suite à un appel politique ou syndical comme ce fut récemment le cas suite à l’appel à la grève du SLECG en date du jeudi 9 janvier 2020 où deux jeunes guinéens ont été froidement assassinés. Des morts, des prisonniers toujours. Que toutes les victimes du régime sauvage de Condé se reposent en paix au paradis céleste et nous disons : JUSTICE. Ce sacrifice, nous sommes en train de le consentir en vue de faire plier un régime des plus rétrogrades au monde qui souffre d’un manque indéniable de légitimité. Ce qui expliquerait d’ailleurs toutes ses tentatives de passage en force dans toutes ses initiatives. Honte à ce gouvernement de menteurs et de criminels, d’arrogants et d’incompétents, de bon-à-rien qui polluent, pillent et hypothèquent l’avenir de toute une nation.
Un régime incapable de nous offrir des routes ( nous passons plus d’heures dans les embouteillages que dans les bureaux et ailleurs. Je viens d’en faire l’expérience à Conakry ).
Un pouvoir qui n’arrive pas à sécuriser son peuple ( des citoyens assassinés ou kidnappés, des corps sans têtes et ou des têtes sans corps tout le temps).
Un système qui n’arrive pas à fournir constamment de l’eau et de l’électricité ( le courant continue lui de toujours courir malgré la manne financière débloquée pour la cause ).
Une gouvernance synonyme de corruption et de mauvaise foi. Le chef et sa bande savent que le seul moyen de rester au pouvoir c’est de mentir et voler pour mieux voler les ressources par après. Ils cultivent le mensonge et le déni en longueur de journée.
Peuple de Guinée, nous manquons de tout dans ce pays qui, si hier il était malade, aujourd’hui il est mort. Par contre, refusons de l’enterrer dans le cimetière de Condé et son système. Ressuscitons notre chère Guinée en menant ce combat pour la défense de la constitution et l’alternance en 2020 au prix de nos vies pourvu que nous y arrivions. Et nous le ferons car nous n’avons pas le choix. Boutons ce système mafieux, sanguinaire, délinquant et obsolète hors de notre galaxie. Qu’ils en aillent tous et maintenant.
Que nos leaders du FNDC renforcent les choses pour que la stratégie prenne bien. Que les gardiens du temple veillent sur chaque millimètre de leur territoire qui ne doit pas tomber dans les mains du dictateur. Conakry nous appartient. Gagnons aussi tout le reste du pays.
Intensifions les actions, résistons, endurons et persévérons dans notre combat qui est à notre portée.
Un remerciement à tous les combattants de la liberté, de la démocratie et de la coexistence pacifique entre guinéens en Guinée.
Camarades salut!

Boubacar 1 Barry
Citoyen Guinéen pour une alternance en 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *