Guinee

Arrestations de 36 personnes suspectes à Kankan : Le préfet Aziz Diop fait le point

Invité sur l’émission de Grande gueules, le préfet de Kankan Aziz Diop est revenu sur les arrestations des 36 personnes des nationalités différentes avec des documents et des gris-gris, qui travailleraient pour une entreprise de vente en ligne appelée « QNET ». Pour le préfet ces individus constituent une menace pour la sécurité intérieure du pays. Lisez.

Interrogé sur la procédure de l’arrestation de ces individus et leurs identités, Aziz Diop indique :

« On a effectivement pris des éléments extrêmement dangereux dans trois concessions différentes Notamment à Tinkéfra1 et 2, et à aéroport dans une cour fermée où on préparait ces éléments dangereux. Nous avons par la suite des indications des citoyens procédés à leurs arrestations et à leurs l’identifications qui sont des Burkinabés, des Maliens et des Ivoiriens, nous avons compris que c’est QNET qui les fait venir à Kankan pour chercher de l’argent, et nous avons pris des documents extrêmement compromettants, dans ces des documents où on parle de changement de mentalité, changement de société, ces document-là sont-là », a souligné le préfet.

Nous avons pris aussi poursuit-il, d’autres documents extrêmement important qui identifiaient le même réseau à Nzérékoré et à Macenta, mais pour le besoin d’enquête je ne vais aller plus loin.

« Et avant-hier nous avons pris trois Libériens, deux Camerounais, deux Pakistanais, trois Maliens. C’est une menace réelle. Pour nous, les preuves matérielles que nous avons prouvent que ce sont des éléments dangereux. Parce que ces gris-gris anti-balle, des cordes anti-balle pour attacher spirituellement quelqu’un, nous prouve à suffisance que c’est une menace par rapport à la sécurité antérieur de la Guinée », a souligné Aziz Diop.

Alpha Amadou Diallo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *