Guinee

Aviation civile : Aboubacar Sylla participe au conseil des ministres de la FIR de Roberts

Le ministre des Transports a participé,  lundi 15 juin 2020, au Conseil des ministres de la FIR DE ROBERTS (Région d’information de Vol de Roberts), cette organisation sous régionale qui réunit la Guinée, la Sierra Léone et le Liberia au tour de l’aviation civile et de la sécurité aérienne. Ce conseil qui s’est déroulé par visioconférence a réuni, les ministres en charge des transports des trois pays et le Secrétariat Exécutif de l’organisation.

A l’issue de la rencontre, Aboubacar SYLLA, a expliqué que cette rencontre virtuelle s’est penchée sur des mesures proposées par le Secrétariat Exécutif dans le but de faire face à la crise de la pandémie de Covid-19 qui affecte terriblement le secteur aéronautique dans cet espace.

«Nous avons ténu aujourd’hui un Conseil des ministres par visioconférence. Ce conseil des ministres s’est appesanti essentiellement sur les mesures de riposte qui ont été proposées par le Secrétariat Exécutif de la FIR DE ROBERTS dans le but de nous adapter à cette pandémie qui a ralenti considérablement le trafic aérien. Or, l’essentiel des revenus de la FIR DE ROBERTS provient du règlement des redevances qui sont liées aux atterrissages et aux survols des territoires qui sont concernés, c’est-à-dire de la Guinée, de la Sierra Léone et du Liberia. Donc, le tarissement de ces ressources amène à une réduction des activités de la FIR DE ROBERTS», a expliqué le ministre guinéen des Transports.

Aussi, au cours de la rencontre, un plan de riposte va-t-il été adopté pour permettre à l’organisation de faire face à la crise sanitaire liée à la covid-19 : « Un plan de riposte a été adopté aujourd’hui par le Conseil des ministres, nous avons également examiné d’autres questions comme l’accord aéronautique qui lie les trois Etats pour l’actualiser.

Nous avons aussi assister à un passage de témoin entre le ministre libérien et celui Sierra léonais, le premier qui assurait jusqu’à aujourd’hui la présidence du Conseil des ministres, passe donc le témoin au second et donc en attendant que le trafic aérien ne reprenne, nous avons réduit les dépenses au strict minimum, notamment la réduction du recrutement de personnel qui était envisagé et toutes ces mesures sont remises à plus tard en attendant que la situation ne se normalise», a-t-il souligné.

La FIR DE ROBERTS a été créée en 1975 à Conakry et a son siège à Robertsfield, au Liberia. Depuis cette année, la FIR DE ROBERTS permet à ses trois pays membres de coopérer en matière de gestion de la navigation aérienne.

Pour le Ministre Aboubacar Sylla, cette organisation est un exemple d’intégration sous-régionale réussie qui doit inspirer d’autres Etats et d’autres secteurs.

«Je crois que cette collaboration qui est vieille de plusieurs décennies doit inspirer d’autres États dans d’autre domaines et nous inspirer nous-mêmes, parce qu’on ne le dit jamais assez, la FIR DE ROBERTS, est un exemple réussi d’intégration sous-régionale. Depuis plus de 40 ans, cette organisation fonctionne avec ses propres moyens et intervient de façon subventionnée pour faire fonctionner certaines de nos institutions à l’interne, comme les services de la météorologie, comme l’agence de navigation aérienne, donc je pense que c’est un exemple qui mérite d’être souligné», a-t-il soutenu.

Thierno Sadou Diallo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *