Guinee

Caution/Candidature d’Alpha Condé/FNDC : La lecture du député Boubacar Diallo, président du PPD


Dans un entretien accordé à nos confrères du site objectif224.com, le président du Parti pour la Paix et le Développement (PPD), a donné sa lecture des sujets politiques qui défraient la chronique dans la Cité. Du FNDC à la caution pour l’élection présidentielle, en passant par la question d’une éventuelle candidature de l’actuel chef d’Etat, l’honorable Boubacar Diallo, en parle dans cette interview. Lisez !
Caution pour l’élection présidentielle du 18 octobre 2020
Cette caution, elle est énorme. C’est comme si les présidentielles sont faites pour des gens qui sont nantis et pas pour ceux qui ont des idées pour aider la population guinéenne à sortir des crises perpétuelles et de la pauvreté…
Normalement, ça ne devait pas être la candidature des coffres-forts. Ils ont fait une candidature de coffre-fort… J’estime que 800 millions c’est beaucoup trop. 
Eventuelle candidature d’Alpha Condé
Non ! Nous avons toujours dit que nous sommes contre cela. Mais, il a le droit de se présenter, c’est la constitution du 22 mars dernier qui le lui confère. 
Participation du PPD à l’élection présidentielle
Nous voulions aller à l’élection présidentielle prochaine. Mais nous  n’en avons pas les moyens, nous n’avons pas 800 millions pour aller à cette élection. C’est pourquoi nous avons estimé nécessaire de faire partie d’une coalition. Nous sommes cinq (5) dont l’UDG, le PPD, la GECI, l’ARN, le PGPD, qui avons décidé de soutenir Mamadou Sylla comme candidat à l’élection présidentielle. 
Candidature unique de l’opposition
Je ne pense pas que cela soit faisable. Parce qu’il y a des partis politiques qui étaient du FNDC qui se sont déclarés déjà candidats. Ils ne veulent pas aller avec quelqu’un. Nous aussi, nous avons un candidat et c’est sûr et certain que d’autres coalitions naîtront aussi. 
Lutte du FNDC
Le seul problème du FNDC, c’est qu’il refusait le dialogue… Mais il faut reconnaître que le FNDC a réussi quelque chose, c’est-à-dire, fédérer les gens à un moment donné, faire une prise de conscience de la population. 
Le FNDC a fait de bonnes choses quand nous étions ensemble. Nous avons marché ensemble, on a fait beaucoup de choses. Maintenant, continuer avec la même stratégie, c’est une perte de temps, il y a eu beaucoup de morts pour rien. 
Défendre la constitution de 2010 alors qu’elle n’existe plus, elle n’est plus en vigueur, je pense que mieux vaut qu’ils changent de nom. Parce qu’ils n’ont pas réussi la finalité (défendre la constitution de 2010). C’est inutile de continuer dans ce sens… Eux qui se disent FNDC, c’est-à-dire, les figures qui sont vues, doivent pouvoir changer de stratégies. 
Du point de vue démarche, c’est un échec. 
Un appel aux Guinéens
C’est un appel d’unité et de prise de conscience. Que les gens comprennent que la Guinée nous appartienne tous. Donc, c’est un appel à la prise de ses responsabilités. Chacun doit se donner pour ce pays-là. 
Une synthèse de Sadjo Diallo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *