Guinee

Cellou Dalein Diallo : « Le régime guinéen c’est l’expression accomplie de la dictature »

Les 11 victimes des manifestations du Front national pour la défense de la constitution ont regagné leur dernière le lundi 4 novembre 2019 au cimetière de Bambeto.

Le président de L’UFDG et membre fondateur du FNDC présent à la levée des corps à l’hôpital Sino-guinéen de Kipé regrette les violences à répétition dans le pays depuis 2011. «Manifestations de l’opposition, répressions. Des dizaines de citoyens abattus à bout portant par ceux qui sont chargés d’assurer leur sécurité. Le problème, c’est que dans le pays il y a un président qui prétend être élu démocratiquement et qui est censé être le président de tous les guinéens, mais ces victimes qui sont de l’opposition pour lui ce ne sont pas de citoyens. Ils ne méritent ni la compassion du gouvernement, ni la justice. Nous sommes dans un pays non-droit. La dictature se définie comme la négation du droit. Le régime guinéen c’est l’expression accomplie de la dictature » martèle Cellou Dalein Diallo.

L’ancien premier Ministre accuse aussi Alpha Condé « de refuser systématiquement que les auteurs de ces crimes soient identifiés et déférés devant les tribunaux ». Pour lui, ce sont les raisons qui ont poussées l’ex-ministre de la justice (Cheik Sako, ndlr) de claquer la porte du gouvernement. « Le premier conflit entre lui et le ministre de la justice Me Sacko qui a fini par démissionner. Il était résolument engagé à mettre en place une commission d’enquête pour identifier les auteurs des crimes commis lors des manifestations. Parce que pour lui c’était inconsolable dans un pays régi par les règles de droit qu’on puisse, laisser impuni des crimes de masse de cette ampleur. Aujourd’hui nous sommes à près de 120 citoyens tués dans les circonstances que vous connaissez» a-t-il déploré.

 Il faut rappeler que lors de cet enterrement, une altercation avait éclaté entre partisans du FNDC et forces de l’ordre.

 Amadou Tidiane Diallo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *