Guinee

Chérif Bah : « Le changement de cosmétique du gouvernement ne veut rien dire pour nous »

Le chef de l’État, le Pr Alpha Condé, à travers un décret lu vendredi dernier, à la Télévision nationale, a procédé à un léger remaniement, avec 10 ministres entrants et deux ministères créés. Depuis, les réactions des leaders politiques fusent de partout. C’est le cas de Chérif Bah.

Ce léger remaniement, paraît aux yeux du vice-président en charge des relations extérieures et de la communication de l’UFDG, comme un non ‘’ événement’’. El hadj Chérif Bah souhaite avant tout le départ du président Alpha Condé.

« Pour nous c’est un non évènement. C’est-à-dire que le changement de gouvernement que ce soit maintenant ou avant, cela ne veut rien dire pour nous. Nous on se bat pour le changement de régime. Ce régime qui oppresse les Guinéens, qui viole toutes les lois et garde le peuple dans la misère. Le peuple veut se libérer de ce régime. Donc pour nous, le changement de cosmétique de gouvernement ça ne veut rien dire pour nous », fulmine Ibrahim Chérif Bah.

L’ancien gouverneur de la Banque centrale est plus qu’irrité sur le changement des ministres dans le système éducatif guinéen à tout moment. Selon lui, le problème ne relève de ces ministres, mais plutôt l’école guinéenne est déjà dans une crise depuis très longtemps. « Le gouvernement devait décréter une année blanche. Sinon les gens n’ont pas étudié. La grève des enseignants et la pandémie est venue s’ajouter à ça. Pour nous, ça n’a rien à voir. Il faut oser affronter les épreuves de l’école pour qu’elles soient corrigées. Ce n’est pas ce gouvernement qui va le faire, non plus ce régime qui va le faire. Il faut un changement total de ce système », a-t-il confié.

Amadou Tidiane Diallo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *