Guinee

Convention d’exploitation du mont Simandou : Le député Oyé Beavogui désapprouve…

La convention des blocs 1 et 2 du mont Simandou a été adoptée à l’Assemblée nationale la semaine dernière. Parmi les députés présents ce jour, seuls, deux ont refusé de voter. Il s’agit de Mamadou Bah Baadiko et du secrétaire général par intérim du PDG-RDA, Oyé Beavogui. Ce dernier, estime que la Guinée pouvait gagner plus que ce qu’on nous a présenté dans cette convention.

Ce projet d’exploitation des blocs 1 et 2 du mont Simandou sera réalisé par le consortium SMB Winning. En lieu et place de ce consortium, Oyé Beavogui propose que l’État ait l’action significative de l’exploitation des mines guinéennes.

« Une société comme ça puisse permettre aux guinéens d’avoir une espérance dans les 20 à 30 ans puisque la convention va durer 25 ans. Donc dans les 25 à 30 ans qui puissent permettre aux entreprises guinéennes qui bien sûre vont tirer une expertise de cette exploitation à travers la société mixte dont nous, nous souhaitons ou nous nous proposons cela permettre aux guinéens dans les 30 ans à venir pour qu’on puisse de façon souveraine, de façon autonome exploiter nos ressources », souligne-t-il.

Il faut noter que dans cette convention, un chemin de fer de 697 Km va être construit. Une annonce qui n’est pas une nouveauté chez Oyé Beavogui. « La première République avait même dit c’était les Rail-route d’abord au long de 1000 km au lieu de 697, on met cet acquis de côté et on parle de 697 km et simplement de chemin de fer et l’autoroute on n’en parle pas », regrette le secrétaire général par intérim du PDG-RDA.

Au terme de 25 ans du contrat, la Guinée va bénéficier plus de 15 milliards de dollars. Une aciérie va également être construite sans un investissement national. Notre interlocuteur indique que « quand vous préparez les 15,5 milliards une partie de ses revenue peut être exploitée, engagée en terme d’action du gouvernement guinéen dans l’aciérie…», martèle l’honorable Oyé Beavogui.

Pour des précisions, Oyé Beavogui et Mamadou Bah Baadiko étaient les deux députés à s’abstenir de voter cette convention d’exploitation des blocs 1 et 2 du Simandou.

Amadou Tidiane Diallo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *