Guinee

Damaro absent au dialogue politique : « Je ne tiens pas du tout rigueur à ceux qui ont décidé de ce dialogue »


Les travaux du comité de suivi du dialogue inter-guinéens ont repris le jeudi, 5 décembre dernier dans la salle des actes du Palais du Peuple. Grands absents à cette rencontre, Bourema Condé et Amadou Damaro Camara. Ce dernier, il faut le rappeler a été récusé par les opposants qui conditionnaient leur retour à la table de négociation par son retrait. Est-ce une première victoire pour Cellou Dalein et Cie ? En tout cas, pour le président du groupe parlementaire de la mouvance présidentielle, son absence ne fâche pas.
Se confiant à nos confrères du site mediaguinee.com, Amadou Damaro Camara, indique qu’il n’a été « ni associé ni informé d’un dialogue ».
« Mais si mon absence peut servir positivement à quelque chose, il y a absolument aucun problème », a fait savoir le député, tout en précisant qu’il n’est pas « fâché pour ça ».
« Je ne tiens pas du tout rigueur à ceux qui ont décidé de ce dialogue, c’est pourquoi on est nombreux. Si certains ne sont pas là, d’autres sont là », a ajouté Amadou Damaro Camara.
Par ailleurs rappelons qu’au sortir de cette nouvelle rencontre des acteurs politiques, le facilitateur, Mohamed Laho Bangoura, conseiller du Premier ministre, retient que cette première séance a permis aux deux bords, (mouvance présidentielle et opposition) de s’accorder sur les principes généraux et les règles de conduite qui doivent guider les travaux, les sessions, les réunions. « Mais aussi de s’entendre sur les deux questions inscrites à l’ordre du jour de la session à savoir le parachèvement des élections locales et communautaires, les élections législatives. Il faut se réjouir du climat de confiance et de sérénité que nous avons observé qui a prévalu tout au long de la séance et surtout de la volonté commune qui était exprimée par les représentants des deux parties d’œuvrer pour atteindre l’objectif qui est de parvenir à un consensus sur les questions du moment », a-t-il souligné.
Sadjo Diallo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *