Guinee

Date des élections législatives le 16 février prochain : n’en doute pas : « Je considère que le président de la CENI est au service du président de la République», dixit Sidya Touré

Le président de la commission électorale nationale indépendante (CENI) a dans un communiqué officiel proposé la tenue des législatives le 16 février 2020. Sidya Touré, le chronogramme d’une élection  national doit tenir compte de tous les délais légaux.

Après la date annulée pour le 28 décembre prochain, c’est 16 février 2020 qui a été proposé à nouveau par le président de la CENI pour la tenue des élections législatives en Guinée. En séjour en Côte d’Ivoire, le leader de l’UFR qui a été joint au téléphone par notre reporter samedi dernier, regrette que Me Salif Kebe soit au « service » du Pr Alpha Condé.

« Je viens de voir cette déclaration. En descendants ici, je considère que de toute façons le président de la CENI est au service du président de la République maintenant. Sinon c’est une réunion qui devrait définir ça. Mais c’est ce qui n’est pas le cas. Donc à mon arrivé nous nous prononceront là-dessus » a déclaré Sidya Touré depuis la Côte d’Ivoire.

Le processus électoral doit être respecté rappelle Sidya Touré. L’ancien Premier ministre interpelle la CENI afin qu’elle explique le contour et les conditions dans lesquels les élections législatives doivent se tenir. Parce que soutient-il la retraite de Kindia avait indiqué qu’une date d’organisation des élections en Guinée ne pourrait être que dans un délai de 235 jours. « Les délais légaux pour la révision c’est trois mois. Donc, il n’y a rien qui est acceptable. Quand je viendrais, je parlerais avec la base et mon bureau politique » rassure le président de l’UFR.

Amadou Tidiane Diallo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *