Guinee

Des jeunes leaders de l’Axe prêchent la paix : « La route Leprince n’est pas un champ de bataille… »


Pour instaurer la paix le long de la route Hamdallaye-Kagbélen, scène de violences meurtrières lors des manifestations politiques, des jeunes leaders viennent de former une coalition. « La coalition des jeunes leaders de l’axe pour la paix ».
Dans une déclaration rendue publique ce vendredi, 22 novembre à Conakry, cette coalition appelle les acteurs politiques de tous les bords à l’apaisement, à la consolidation de la paix et à la pérennisation des acquis démocratiques.
« La Guinée, autrefois havre de paix est en train de devenir une Guinée de haine, de division, de discrimination, de repli identitaire, de confiscation des libertés individuelles et collectives. Nous sommes meurtris de voir la tournure que prennent les différents mouvements sociaux, qui sont devenus pour nos gouvernants et des agents des forces de défense et de sécurité, un moyen de réagir farouchement, par la plus grande violence, à son peuple réclamant le respect de l’ordre constitutionnel. Des Guinéens dans l’exercice de leurs droits fondamentaux sont réprimés, emprisonnés, blessés, torturés et tués. Quand le peuple respecte le principe de la contradiction comme le veulent les règles basiques de la démocratie, l’Etat ne peut se comporter qu’en arbitre.
À qui profitent ces exactions, ces barbaries ? Cette question mérite d’être mûrie, analysée et répondue. Nous ne gagnerons rien en entretenant la violence et nous avons tout à gagner quand nous consolidons et préservons la paix. Qui sont ces Guinéens de la mouvance ou du FNDC qui poussent à la radicalisation du peuple et à la banalisation de la vie humaine ? Il est important de rappeler aux uns et aux autres qu’en démocratie le pouvoir ne s’acquiert que par les urnes et non par la rue et il ne se maintient et ne se préserve que par la bonne gouvernance et le respect stricte des textes de la république.
L’ère est à la retenue, à l’apaisement, à la consolidation de la paix, à la pérennisation des acquis de notre jeune démocratie », a dit Mamadou Lamine Söötö Diallo, porte-parole de la coalition des jeunes leaders de l’axe.
Par ailleurs, ces jeunes soutiennent que la route le prince n’est pas un champ de bataille pour les hommes politiques.
« Nous jeune de l’axe, pionniers de tous les mouvements sociaux, rappelons à l’Etat, à la mouvance, au FNDC et aux ennemis de la république que notre bretelle, « le prince », ou toute autre portion de terre guinéenne ne doit être un champ de bataille. Notre route Leprince, doit faire prévaloir l’amour, l’harmonie, la cohésion, l’acceptation l’autre selon ses opinions »., ajoute-t-il.
Dans cette même déclaration, ces jeunes invitent le FNDC à se démarquer de l’attitude de certains politiques qui ne se reconnaissent dans ce compte que pour des besoins de positionnement électoralistes.
Thierno Sadou Diallo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *