Guinee

Des manifestants condamnés à Labé : « C’est un procès purement politique », dixit le député Cellou Baldé

10 jeunes condamnés à 6 mois avec sursis

Ce vendredi 18 octobre 2019, le procès des manifestants opposants à « un troisième mandat pour le président Alpha Condé » ouvert au tribunal de première instance de Labé s’est soldé par la condamnation des mis en cause à six mois de prison avec sursis et au paiement d’une amande de cinq milles francs guinéens.  Ils sont au nombre de dix inculpés pour les mêmes causes c’est-à dire « attroupement illégal, et  destruction d’édifices publiques ». Contacter au téléphone par notre reporter, Honorable Cellou Balde indique que cette inculpation n’a pas de preuve. « C’est un procès purement politique. Personne n’a rien détruit à Labé. Même une table n’a pas été démolie à Labé. Aucun édifice public n’est touché. La défense va chercher à les libérer. En tout cas la défense n’envisage pas d’interjeter appel » a-t-il dit.

Le député de l’UFDG dénonce également que la justice guinéenne qui selon lui est « inféodée » sous les ordres du président de la République. « C’est un procès politique. Ce sont des décisions prises à partir de Sekhoutoureyah. Tous ceux qui sont contre le troisième mandat il y a une stratégie qui est mise en place pour ça. Mais ça ne fait que nous galvanisé.

Cela ne peut pas nous intimidés. Nous avons dit devant le président et le procureur ‘’ Amoulanfé’’. Les jeunes vont être libéré et continuer à manifester également. Parce que c’est un exercice, c’est un droit constitutionnel », martèle Cellou Baldé.

Amadou Tidiane Diallo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *