Guinee

Dialogue politique sous auspices de la communauté internationale : «L’opposition se rappelle de la souveraineté…», regrette Domani Doré

À travers une déclaration le mercredi 24 juin, les leaders de l’opposition et membres du FNDC ont exigé un dialogue politique sous les auspices de la communauté internationale pour identifier et mettre en œuvre toutes les actions permettant à la Guinée de disposer d’un Fichier électoral sincère et consensuel. Pour Domani Doré c’est une manière d’infantiliser les acteurs politiques.

Dans la déclaration de l’opposition, il est mentionnés que le Président de la CENI et de la Cour constitutionnelle ont violé à plusieurs reprises leurs serments et mis en évidence leur manque d’indépendance dans la préparation et l’organisation du double scrutin du 22 mars, et dans la préparation de l’élection présidentielle de 2020. Pour la présidente de la ‘’Guinée Audacieuse’’, le RPG est convaincu que la CENI devrait garantir son indépendance à travers ses différentes perception qu’elle a de son fonctionnement: « Au regard du processus qui permet à ces commissaires de se prononcer sur une date qu’on a rendu public devrait impliquer les uns et les autres à respecter cela et attendre que cela soit entériner par le président de la République. Comme nous le savons, nous avons toujours à faire avec une opposition qui pense que l’équilibre nécessaire entre elle et la Mouvance ne devrait pas exister tant qu’eux n’estiment pas avoir raison ou la raison devrait être de leur côté », souligne l’honorable Domani Doré.

L’opposition indique ne pas être contre le dialogue pour une sortie de crise, mais exige « l’observation de la communauté internationale ». Domani Doré trouve ridicule cette mesure : « Le simple d’estimer qu’on devrait tous aller vers un dialogue est déjà à saluer. Puisque vous savez que le président de la République en a exprimé ses désirs. Mais penser que la communauté internationale devrait venir jouer à la patronne pour que nous discutions dans les meilleurs thèmes, je pense que c’est une manière de rappeler que nous infantilisons nos acteurs politiques. L’opposition se rappelle de la souveraineté que lorsque cela l’arrange. De toute façon, nous nous restons disposer au dialogue », affirme Damani Doré lors d’un entretien accordé à nos confrères de l’émission ‘’œil de Lynx’’.

Amadou Tidiane Diallo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *