Guinee

Enrôlement des électeurs : Saikou Yaya de l’UFR parle d’ « un travail bâclé par la CENI »


Dans communiqué rendu public dans la soirée d’hier mercredi, la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) a annoncé le début des opérations d’enrôlement des électeurs, pour ce jeudi 21 novembre.
Au sein de l’UFR (Union des Forces Républicaines), ces opérations d’enrôlement sont perçues comme un travail bâclé par la CENI. C’est du moins ce que nous a confié le secrétaire exécutif dudit parti, cet après-midi.
« Nous avons dit à la CENI qu’il est impossible d’enrôler en 25 jours tous les Guinéens, parce que les résultats de l’audit disent qu’il faut que tout le monde repasse devant les opérateurs. Nous avons 6 millions 400 personnes qui sont dans le fichier et nous avons passé quatre années sans faire un recensement ou une révision de la liste. Donc, il y a 4 années durant lesquelles des gens ont eu 18 ans et ils ne sont pas dans le fichier, il y a d’autres qui sont morts… Ça veut dire qu’il y a 250 mille à 300 mille personnes qui doivent être chaque année dans ce ficher-là, chose qui n’a pas été faite », a dénoncé l’Honorable Saikou Yaya Barry.
Puis d’ajouter : « Aujourd’hui, nous constatons que cela se passe très mal, parce que le premier jour, les résultats qui nous arrivent, jusqu’à présent, il y a des opérateurs qui n’ont pas commencé à fonctionner. Deuxièmement, il y a des revendications sur des primes et le matériel que les CARLE doivent avoir et troisièmement les kits donnés ne sont pas suffisamment fiables pour faire l’enrôlement. Alors tous ces facteurs composés prouvent à suffisance qu’on ne peut s’attendre qu’à un travail bâclé par la CENI et qui conduira forcément à des violences que la CENI prendra totalement sous sa responsabilité, parce qu’elle n’a pas bien cerné les problèmes liés au processus électoral ».
Mohamed Soumah

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *