Guinee

Funérailles des dernières victimes politiques : Foniké Mengué les croit possibles la semaine prochaine


Le gouvernement a confisqué, dit-on, pour la deuxième fois les corps des victimes de manifestations du FNDC. C’est en tout cas ce que souligne le Front national pour la défense de la constitution, au sujet des victimes de la marche funèbre du 4 novembre et des évènements du 14 du même mois. L’argument qui a prévalu porte sur les autopsies qui ne sont pas encore terminées.
Joint au téléphone ce jeudi, par notre rédaction, le coordinateur national par intérim du FNDC promet dès que les autopsies seront achevées, un communiqué sera diffusé sur le programme des funérailles. « Les familles des victimes ne pourront malheureusement pas entrer en possession des dépouilles de leurs enfants avant la semaine prochaine. Sûrement, le FNDC suit l’évolution de ces autopsies qui, si elles sont menées avec intégrité et responsabilité pourraient contribuer à la manifestation de la vérité sur l’identité des assassins des manifestants. Des assassins qui ne sont autres que les forces de défense et de sécurité à la solde du pouvoir sanguinaire de M. Alpha Condé », a-t-il pourfendu.
Avant de poursuivre : « Donc, si tout va bien, à partir de la semaine prochaine, le FNDC se fixe pour objectif d’enterrer nos martyrs dès que les corps seront rendus aux familles. On prendra soin d’informer le peuple de Guinée du programme des funérailles», assure Foniké Mengué.
Amadou Tidiane Diallo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *