Guinee

Installation de conseils de quartiers : «C’est toujours bon de confronter notre centralisation…», dixit Aliou Condé

Plus de deux ans après, le chef de l’État a finalement instruit le ministre de l’Administration du territoire et de la Décentralisation à aller vers l’installation des chefs de quartiers et de districts. C’est dans ce cadre qu’une rencontre a eu lieu entre les acteurs concernés. Invité le mardi 30 juin dans l’émission ‘’ tribune de l’actualité ‘’ de la radio Chérie FM, Aliou Condé s’est félicité de cette initiative.

Pour Aliou Condé vice-président de l’UFDG, si cela pouvait se concrétiser par la mise en place de ces conseils de quartiers ce serai une grande chose  pour l’ensemble des Guinéens. 

« Le MATD nous dit que nous ne sommes pas venus pour les négociations, mais pour les séances de travail à savoir : prendre les résultats, les présenter, en suite les travailler pour calculer conformément au code électoral, le nombre de conseil que chaque parti doit obtenir dans un conseil de quartier et qui doit nommer le chef de quartier ou de district. Donc toutes les démarches qu’il a décrites étaient bonnes. Seulement là où le bas blessait, c’est quand ils ont demandé que nous donnions les résultats. Donc nous ne sommes pas venus pour nous chamailler entre parti politique rien que l’UFDG dit avoir les résultats et que le RPG dit avoir tous les résultats, nous savons il sera difficile de travailler sur la base des résultats présentés par l’un ou l’autre. Donc le mieux nous avons informé l’administration que ses résultats existent au niveau des démembrements. Donc nous avons notre centralisation. C’est toujours bon de confronter notre centralisation à celle de la CENI », insiste Aliou Condé.

À en croire ce proche de Cellou Dalein Diallo, la CENI ne voulait pas installer les chefs de quartier conformément à la loi: « par la suit il n’y a pas la volonté d’installer les Conseils de quartiers, la CENI ne s’est plus préoccupé des résultats par quartier. Donc avec des problèmes de disfonctionnement administratif la CENI nous dit qu’elle n’a pas retrouvé les résultats. Donc le vote n’avait pas eu lieu dans le sens souhaité. Nous avons demandé, et tous les partis étaient d’accord que l’administration interroge les démembrements, soit à travers la CENI ou à travers ses représentants pour que ces démembrements envoient les résultats au maximum dans trois jours. Ils peuvent obtenir ces résultats dans un délai raisonnable pour que nous fassions faire le calcul conformément à l’article 104 du code électoral  » a-t-il conclu.

Amadou Tidiane Diallo

One Reply to “Installation de conseils de quartiers : «C’est toujours bon de confronter notre centralisation…», dixit Aliou Condé

  1. Mais ce qui transparaît par-dessus tout des propos de ce poids lourd de la direction du parti de CELLOU, cest cette modération de ton extrême face à une prise de décision de circonstance; qui avait été crapuleusement éludée au mépris de nos lois constitutionnelles, depuis plus de 2 ans.

    A en juger par les propos de cet influent vice-président de l’UFDG, on peut même dire que si Aliou Condé voulait quasiment féliciter ses deux « frères Condé », les principaux artisans de l’oeuvre de perversion engagée de nos lois et institutions électorales, il ne s’y prendrait pas autrement.

    Car un opposant crédible n’a pas se féliciter qu’un chef d’Etat tricheur et mystificateur finisse par se voir contraint de sortir de son chapeau une décision dont il privait frauduleusement et illégalement les braves électeurs de nos communes et districts locaux.

    Mais tout cela ne nous mène-t-il pas irrémédiablement vers l’amer constat des limites de la statégie de CELLOU en matière de leadership politique ?

    En tout cas, comme le disait W. Churchill, « La grande leçon de la vie, c’est que parfois, ce sont les fous qui ont raison ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *