Guinee

Kalémodou Yansané : «Je pense qu’il y aura d’autres démissions…»

Kalémodou Yansané  : «Je pense qu’il y aura d’autres démissions…»

Le vice-président de l’UFDG, l’honorable Kalémodou Yanssané salue la démission du ministre Yéro Baldé. Lors d’une interview accordée à notre rédaction le vendredi, 28 février 2020, l’ancien candidat à la mairie de Matoto a évoqué d’autres questions d’actualité. Lisez !

Le ministre l’Enseignement Supérieur, Abdoulaye Yéro Baldé, a démissionné à moins de 48h d’un double scrutin controversé. Quelle est votre réaction ?

J’ai gardé une bonne note en ce qui le concerne. C’est un cadre compétent, c’est l’un des rares Guinéens qui ont des diplômes de l’ENA de Paris. Moi je le félicite parce que un cade de ce niveau, vous êtes jeune de surcroit, vous êtes tenu respecter votre avenir surtout il a dit clairement qu’il s’est battu depuis 30 ans avec le professeur Alpha Condé pour des causes démocratiques, de bien être des Guinéens et qu’aujourd’hui il constate que le parti est dans les dérives. Là c’est quand même correct, il a eu des mots polis, il a remercié le président pour la confiance qu’il lui a accordée et moi je le respecte pour ça.

Est-ce qu’à votre avis on peut attendre d’autres cas de démission dans les jours avenir ?

Je pense que les jeunes qui veulent préserver l’avenir doivent suivre son pas, vous avez suivi le cas de Gassama, vous avez suivi le cas de Me Sacko. Même si d’aucuns disent qu’il a réagi trop tard, moi je pense qu’il n’est jamais trop tard pour bien faire, il a bien fait de quitter maintenant. Puisqu’il est dans le cercle proche du président, il a essayé de faire fléchir la position du président, il a vu que le monsieur est quand même calé sur sa position, il a estimé qu’à partir de là, il est obligé de s’assumer, de quitter. Je pense qu’il y aura d’autres démissions. Comme certains guinéens trainent des casseroles. Je connais certains cadres, ils trainent des casseroles et Alpha les tient par ça, ils ne peuvent pas quitter, parce que dès qu’ils quittent le lendemain ils sont à la police judiciaire.

Avez-vous un appel à lancer aux cadres qui entourent le président ?

Les Cadre qui sont autour du président, s’ils pensent que le président est démocrate, s’ils pensent qu’il a créé le bonheur pour la Guinée, s’ils pensent que c’est à quelques mois de son départ de de la présidence qu’on doit modifier la constitution, s’ils pensent que tout ça c’est correct, ils n’ont qu’à continuer à le suivre. Mais s’ils estiment que…c’est trop pour qu’une personne continue avec le pouvoir, ils doivent quand même suivre le pas de Yéro.

Une interview réalisée

par Alpha Amadou Diallo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *