Guinee

Kaly Bah, vice-président de l’UFC : « Après Alpha, c’est Aboubacar Sylla qui sera le président de la République en 2020 »

 A l’image des autres partis politiques, l’Union du Force du Changement (UFC) a tenu son assemblée générale hebdomadaire à son siège à Taouyah le samedi 11 janvier 2020. Cette rencontre a été présidée par son vice-président, Kaly Bah.

Devant ses militants, le numéro 2 de l’UFC privilégie d’entrée la paix, qui est une vocation fondamentale de sa formation politique. « Nous avons créé l’UFC pour briguer les suffrages de  la population guinéenne. Nous n’avons pas créé un parti pour créer la violence en Guinée. Nous rejetons la violence. Nous voulons la paix, parce que rien ne se fait dans la violence. Tout se règle dans la paix », lance-t-il dans son allocution.

Poursuivant, le vice-président de l’UFC rappelle que la constitution actuelle, adoptée en 2010 a été signée et promulguée par un président de transition. D’ailleurs, il invite le Front National pour la Défense de la constitution (FNDC) à mettre balle à terre et revenir à la table de négociation. « Je voudrai demander au FNDC l’article 10 de la constitution de 2010 a été réservé exclusivement aux manifestations.  Il  y’a des procédures et des méthodes à respecter. Lorsqu’on veut manifester, on envoie une demande et on attend la réponse…Et nous allons défendre vaille que vaille notre pays, quelle que soit les circonstances. Nous leur demandons de revenir à la table de négociation, au dialogue pour trouver des solutions » a-t-il déclaré.

Par ailleurs, la campagne pour les élections législatives prochaines va commencer dans quelques jours. Kaly Bah pense qu’il ne faut pas se précipiter. Cependant, il jure qu’en fin du mandat du Pr Alpha Condé, c’est le président du l’UFC qui sera aux commandent du pays. « On nous a proposé un fichier et un calendrier pour les élections législatives. Le calendrier est presque fini. Dès la semaine prochaine, nous allons engager les gens en campagne. Les militants de l’UFC iront en campagne. L’UFC aura au minimum les 12 députés à l’Assemblée nationale aux législatives prochaines…Après le président Alpha, c’est Aboubacar Sylla qui sera le président de la République en 2020 », entonne le 1er vice-président de l’UFC.

Amadou Tidiane  Diallo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *