Guinee Opinion

Lansana Komara, ministre de l’Enseignement professionnel : « L’écrasante majorité des Guinéens est d’accord pour mettre en place une nouvelle constitution »

Le ministre de l’Enseignement professionnel parle déjà de « succès » quant aux consultations nationales entretenues par le Premier ministre. Lors de l’assemblée générale hebdomadaire du RPG/AEC samedi dernier, Lansana Komara a déclaré que la majorité des Guinéens qui ont pris part à ce débat à la primature, se serait exprimé en faveurs d’une nouvelle constitution.

Selon lui, les participants à ces consultations ont montré à la face du monde l’intérêt qu’ils ont pour la démocratie et le respect qu’ils ont pour le peuple de Guinée. « A vrai dire, ces consultations ont été un succès car, l’écrasante majorité des Guinéens est d’accord pour mettre en place une nouvelle constitution », a-t-il indiqué, tout en soulignant qu’une franche aussi est d’accord mais attend de voir la mouture de la nouvelle constitution. « Et une dernière franche très minoritaire a carrément boudé la consultation. Ce qui est anti-démocratique de leur part, mais c’est aussi la loi de la démocratie. Il faut qu’il y ait des pour et des contre, ça fait partie du jeu démocratique », lance Lansana Komara.

Sur la même lancée, le ministre de l’Enseignement professionnel, également sécretair administratif du parti au pouvoir, souhaite que tous les Guinéens prennent part à la construction du pays. « Car, la Guinée n’appartient à personne, elle appartient à tous les Guinéens », martèle M. Komara.

« Mais pour bien concrétiser et matérialiser tout ce qui a été dit au cours des consultations, nous devons passer naturellement devant le peuple qui est le référentiel suprême. Êtes-vous prêts à passer devant le peuple ? Êtes-vous prêts à mettre le bulletin oui ? Donc, préparez-vous pour les différentes consultations électorales à venir. Ceux qui ont boudé les consultations doivent savoir que nous ne construirons rien si nous laissons monter la haine et l’ethnocentrisme. Donc, mettons-nous à l’œuvre. La CENI a déjà lancé la révision des listes électorales sur toute l’étendue du territoire national. A partir d’aujourd’hui, vous devez vous mobilisez vers les CARLES pour vous enrôler afin que vous soyez dans le fichier», a conclu le secrétaire administratif du RPG/AEC.

Sadjo Diallo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *