Guinee

Le coup doit tonner sur A Condé!

Alpha Condé vient, en l’espace de deux jours de signer deux décrets honteux et minables. Le premier repoussant les élections au 1er mars 2020 et le deuxième convoquant le corps électoral pour un couplage des législatives et de son fameux référendum à la même date. Entendez le 1er mars 2020.

Que c’est grave et insouciant de la part d’un vieillard de 82 ans minimum. Ceci n’est pas une provocation mais une agression de sa part à laquelle une réponse digne du peuple de 1958 doit advenir. Cette fois-ci, nous ne répondrons pas par le bulletin de vote à glisser dans une quelconque urne. Mais au contraire, détruire toutes les urnes et brûler tout. Je dis bien brûler tout sur notre passage.

Cet acte belliqueux d’un vieil homme téléguidé par des sbires et thuriféraires de tout genre doit servir de leçon de par la réponse qui lui sera envoyée au moment opportun.

Aux leaders du FNDC et à tous les acteurs: hommes et femmes boucliers ou non, vieux et jeunes qui aspirent à un changement de régime pour une démocratie vraie dans laquelle les Guinéens vivront sans se soucier de quoi demain sera fait, je veux dire : battons-nous encore et encore au prix de nos vies.

Nous avons consenti d’énormes sacrifices. Les morts nous regardent et attendent de nous la continuation de ce combat qu’ils savent tous nobles. Nos prisonniers attendent de nous un redoublement d’effort et une intensification de la protestation sous toutes les formes possibles. Nos jeunes enfants nés et qui seront nés ne doivent pas faire face à de telles dérives présidentialistes à l’avenir. C’est notre combat et menons-le. Nous gagnerons ce combat si jamais nous adaptons notre stratégie au défi actuel de ce fameux président tout en anticipant l’avenir.

Et maintenant que les leaders religieux se trouvent ridiculisés par cet homme, qu’ils disent à leur tour Amoulanfé tout en rejoignant le peuple qui ne demande pas plus que le respect des textes du pays. Ils doivent s’inscrire dans l’ordre de la volonté du peuple en restant dignes de leurs cultes religieux qui consistent à être véridiques et combattants, respectueux et audacieux face aux défis.

Les leaders du FNDC doivent impérativement stopper toutes les manifestions jusqu’à la date fatidique du 1 mars 2020. Entre temps, se préparer de la plus forte des manières en y mettant les moyens les plus nécessaires pour une réussite éclatante, une victoire sans appel du peuple face aux agresseurs au pouvoir. Tous les grands acteurs sur le terrain de la mobilisation et de la sensibilisation du peuple face au défi qui nous est lancé par ces délinquants. Retroussons nos manches sans jamais penser à abdiquer car nous devons vaincre les démons qui trônent sur nous dans l’insouciance la plus totale. Aux armes citoyennes (détermination ou engagement, protestation et non plus résistance, clairvoyance et proactivité) le pouvoir doit céder.

Le peuple est agressé et la réponse doit venir d’en-bas.

Rendez-vous tous ensemble le 1er mars 2020 à partir de 00h pour une journée qui sera gravée à jamais dans les annales de l’histoire de notre jeune pays: La Guinée.

Alpha doit partir avec tous ces clics et clacs porteurs de malheur, de division et d’idées rétrogrades pour qu’à jamais on ne revienne pas dans une telle situation de sang et de larmes. #Amoulanfé

Boubacar 1 Barry

Citoyen Guinéen pour une alternance en 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *