Guinee Monde

Le « votement » que concocte Condé

Le « votement » que concocte Condé

Les propos viraux d’A. Condé ayant contaminé beaucoup de nos compatriotes j’utilise, faute de vaccin, un néologisme qui ne figure pour l’instant dans aucun dictionnaire : le « votement ». J’aurais pu employer le mot votation mais on n’est pas en Suisse ni au Québec.
Je veux simplement évoquer le vote qu’organise, dans le cadre de ses habituelles mascarades électorales AC qui est devenu, par sa politique sanguinaire, « la peur de la nation ». A chaque fadaise de ce dernier (qui mérite ce qualificatif dans maints domaines) on a l’impression d’assister à une émission de divertissement pouvant s’intituler « âneries sans frontières ». Quelle image négative donne-t-il à la Guinée !
Ces jours-ci le « professeur » AC a encore enseigné, cette fois à Mamou, au centre du pays où il a recommandé de fabriquer des arbres et de faire en sorte que les fleuves soient entourés d’arbres afin que l’eau ne finisse plus car, martèle-t-il, « si y a pas d’arbre, y a plus d’eau » ! Comme, selon lui, les arbres produisent de l’eau, il faut faire plus de 10 000 hectares d’arbres…
Eh Allah, comment un universitaire peut-il s’exprimer ainsi ? Un caporal ivre aurait été plus agréable à écouter.
Moi qui croyais bêtement que ce sont plutôt les arbres qui ont besoin d’eau et non le contraire, que la présence de l’eau n’entraine pas forcément celle d’un quelconque arbre !
Fabriquer des arbres ? Les écolos du monde entier seraient ravis de travailler avec le fabriquant AC, avant de se rendre compte qu’il s’agit d’un fabulateur.
Dans la logique d’AC, la Guinée doit fabriquer des arbres, cultiver de la bauxite, planter du minerai de fer, assembler du poisson, élever de l’igname, pêcher des moutons, cueillir de l’or, etc. Le ridicule est étouffant !
En 2014 il avait demandé de « mettre des bébés dans le ventre des vaches pour avoir suffisamment de viande en Guinée ». Alphaou akbar , Alpha est « grand » mais dans la médiocrité. Quelle main invisible a-t-elle permis à cet ancien opposant hystérique d’être à la tête d’un pays ?
Lorsqu’on voit des gens à fric de la presse, des revues « web dromadaires » et des sites internet du genre bilakoro.com (toujours au cœur du faux) louanger un ignare, on comprend ce qu’on a pu faire des recettes minières guinéennes captées illégalement par un clan.
Revenons au « votement » prévu ce 1er mars 2020.

  • Je fais un rappel : AC veut « brigander » un troisième mandat en remettant les compteurs à zéro. Tout le monde le sait, surtout au RPG (Rassemblement des Pourris de Guinée).
  • Je fais un constat : le fichier électoral est faussé : doublons, triplons, quadruplons, quintuplons, etc. Tout le monde le sait, surtout le « premier sinistre Kasso Fof » qui reconnait publiquement qu’il y a des doublons partout en Guinée. Est-ce sérieux de voter dans ce cas ?
  • Je pointe le piège : le RPG comptabilisera en sa faveur les doublons dans ses fiefs et éliminera ceux de ses adversaires dans leurs fiefs respectifs. Une forme grossière de bourrage des urnes qui assurera à coup sûr une victoire de type soviétique au RPG. Tout le monde le sait. Pour AC le peuple de Guinée, ce sont les seuls militants et sympathisants du RPG.
  • Je lance une fleur : l’Organisation Internationale de la Francophonie redore son blason. Il était temps ! Elle ne cautionne pas l’inacceptable. A ceux qui estiment tardive cette position on peut rétorquer que l’OIF a espéré jusqu’au dernier moment que le fichier électoral serait corrigé. Face à des incorrigibles elle a préféré sortir la tête haute d’un bourbier puant.
  • Je fais deux recommandations : d’abord accepter par principe tout vote libre et transparent mais refuser tout « votement » au résultat préfabriqué. Ensuite, n’accorder aucune voix à celui qui ment comme il respire. Les absents n’ont pas toujours tort. Il faut laisser AC fabriquer sa victoire mais continuer à le combattre systématiquement.
  • Enfin, je fais une remarque : face à la politique de fermeture d’AC, Cellou Dalein a fait preuve récemment d’une certaine fermeté. C’est le moins qu’on puisse attendre d’un leader dit de l’opposition. Le chef de l’UFDG voulait que ses militants le suivent même en dormant. A lui de ne plus être endormant.
    La Guinée n’a pas un président de qualité. AC est un chef tribal de karité. Sous le soleil de notre pays, cet aventurier entêté et entêtant va bientôt fondre ou foutre le camp hors des tropiques. Il demande de fabriquer des arbres mais il n’aura pas le temps de construire une forêt pour se cacher.
    Je vous salue !
    Kylé DIALLO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *