Guinee

Manifestations à Kankan : Des acteurs politiques se cognent !

Les manifestations qui secouent ces derniers temps la ville de Kankan, font jaser les acteurs politiques de tous les bords, qui chacun de son côté se trouve une cause. Si du côté de l’opposition, on dénonce « la mauvaise gestion » du régime Condé, à la mouvance, on voit une « main de l’opposition » derrière ces mobilisations des jeunes, qui, il faut rappeler protestent contre les délestages de l’électricité dans leur cité.

Dans un post sur les réseaux sociaux, Bah Oury, président de l’UDRG, salue d’entrée « une prise de conscience » des jeunes du Nabaya. A l’en croire, il n’est plus question aujourd’hui de tromper le peuple.

« C’est un juste retour des choses. Je pense que les jeunes de la Haute Guinée ont pris conscience que pendant ces années, ils ont été dupés, ils ont été pratiquement trompés, trahis dans leurs espoirs », indique l’ancien vice-président de l’UFDG, tout en soulignant que les jeunes à Kankan sont révoltés du fait qu’un petit groupe de privilégiés étale des richesses accumulées au détriment du contribuable guinéen.

« La grande majorité de la population sombre dans la pauvreté et quelques-uns accumulent les richesses et se croient les plus bénis alors que fondamentalement, ils sont au pouvoir par le biais de ceux et de celles qui ont souffert pendant de longues années et qui enfin de compte se retrouvent totalement éjectés. Ce  Pouvoir doit savoir que son temps est fini », martèle le président de l’UDRG.  Cet argumentaire, cependant, ne passe chez l’ancien ministre de la Communication. Pour Alhousseny Makanera Kaké, les manifestants à Kankan sont « instrumentalisés ».

« Si les gens manifestent pour le courant, c’est parce qu’ils comprennent leurs droits et ont pris goût aujourd’hui de l’électricité, parce que quand il n’y avait pas, personne ne se battait à Kankan pour le courant parce que ça n’existait pas », entonne le nouveau député du RPG/AEC.

Plus loin, Makanera accuse certains acteurs politiques de la région d’en être derrière. « La seule chose que je condamne c’est la prétendue association pour l’électrification de la Haute Guinée, qui est soutenue par certains leaders politiques de la place. Là, c’est une honte qu’un leader de parti politique qui a l’ambition de commander toute la Guinée soutienne des revendications communautaristes et régionalistes. On doit se battre pour une amélioration de la desserte en électricité pour toute la Guinée», a lancé ‘’le bulldozer’’ du président Condé.

Sadjo Diallo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *