Guinee

Mariama Tata, députée de l’UFDG : « Alpha peut ne pas nous entendre mais la communauté internationale nous entendra»

Les femmes du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC), venues de différentes organisations politiques et de la société civile, sont dans la rue ce jeudi à Conakry.

Au rond-point de Hamdallaye, point de départ de la marche, notre reporter a tendu son micro à des manifestantes. «Nous sommes là ce matin pour qu’Alpha et ses milices arrêtent de tuer nos enfants parce qu’on en a marre», lance la députée Tata Bah.

Depuis qu’Alpha est là, poursuit-elle, il a tué combien d’enfants ? Même si ce n’est pas lui qui descend sur le terrain mais ce sont ses armées.

«L’autre jour lors d’un entretien qu’il a eu  á Sekoutouréya, il a dit qu’il ne laissera pas ses gendarmes, ses policiers, ses militaire aller dans la rue face à des bandits. Donc il considère nos enfants comme des bandits, pour tant tous les enfants qui sont tués, ce sont ses gendarmes, bandits habillés qui rentrent dans les concessions pour assassiner nos enfants.  Il faut qu’ils arrêtent d’assassiner nos enfants», ajoute l’opposante.

Question : Au cas où vous ne serez-pas entendues, que ferez-vous? «Il (Alpha, ndlr) peut ne pas nous entendre mais la communauté internationale nous entendra, elle commence déjà à nous entendre», répond l’honorable Tata Bah.

Alpha Amadou Diallo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *