Guinee

Mobilisation anti-3ème mandat : Des leaders du FNDC appellent à poursuivre les manifestations


Le président du Groupe Organisé des Hommes d’affaires présent à l’acte six du FNDC ce mardi 10 décembre 2019 a réitéré son engagement à se battre aux côtés des défenseurs de la constitution. 
Mohamed Chérif Abdallah Haïdara déclare que: « nous remercions la communauté internationale pour la libération de Sanoh et Cie. Ils vont respecter les droits de ce pays. Je remercie tous les opérateurs économiques. On ne peut pas développer le pays sans la démocratie. Nous avons perdus plus de 220 milliards à cause des manifestations politiques » a-t-il regretté. 
Pour sa part, le président de l’organe provisoire du MoDeL accuse l’État d’être à la base des tueries pendant les manifestations du FNDC. « Chaque fois qu’on marche vous répondez massivement. C’est l’Etat qui tue. Sinon on peut marcher chaque jour il n’y aura des morts. Vous avez un régime qui a choisi la violence. La dictature est terminée. Si Alpha veut la dictature, il va vivre dans une autre époque. Alpha Condé doit comprendre. La pression doit continuer. Il n’y aura plus la dictature en Guinée », lance Aliou Bah. 
Bah Oury dans un court discours, dénonce la violation des droits de l’Homme. « Il ne faut plus avoir le ‘’Koudéisme’’ en Guinée. Le combat continu », martèle le président de l’UDD.
Amadou Tidiane 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *