Guinee

Participation ou non des opposants aux législatives : La lecture de Mamady 3 Kaba

Peu avant l’annonce de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), prolongeant la date de dépôt des candidatures au 30 décembre 2019, le juriste Mamady 3 Kaba, nous accordé un entretien dans lequel, il souligne qu’à l’absence des opposants, les élections législatives peuvent avoir lieu.

Selon lui, dès lors qu’il y a un seul candidat, l’élection peut se tenir. « Le souhaitable est qu’il y ait plus de candidats pour permettre aux électeurs de choisir. A défaut la seule candidature déposée c’est elle qui sera retenue. Il faut noter qu’il y a deux scrutins. Il y a le scrutin uninominal qui se tiendra dans les 38 circonscriptions et le scrutin de listes qui se tiendra à l’échelle nationale. Et ça c’est pour les T! des membres de l’Assemblée nationale. Le scrutin uninominal se tienne, dans les 38. Si aucune candidature n’a été présentée dans une circonscription ça va être une jurisprudence. Et il y a une loi juridique sur ce cas-là, parce qu’on ne peut parler d’organiser une élection que quand il y a des candidats. Voir que dans une circonscription qu’il y a aucune candidature, ça serait une jurisprudence face à laquelle on ne pourra faire des commentaires», nous confie d’entrée Mamady 3 Kaba. 

L’opposition républicaine décide de ne pas participer et promet d’empêcher la tenue des élections législatives prévues le 16 février 2019. Mamady 3 Kaba rappelle que juridiquement l’élection peut bien se tenir même avec sans les opposants: « Ce qui est évident que l’opposition ne boycotte pas. Ça permettra non seulement aux électeurs de faire un choix, mais aussi l’Assemblée nationale aura une compétition telle que toutes les sensibilités seront représentées. Mais, si l’opposition se retire aujourd’hui, c’est que ce sera entre le seul parti au pouvoir et ses alliés. Juridiquement, ça peut être un obstacle. On ne peut pas conclure qu’en l’absence de l’opposition une élection peut être tenue. Ça, ce n’est juridiquement pas possible» a-t-il conclu. Amadou Tidiane Diallo 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *