Guinee

Projet de nouvelle constitution : Les acteurs de la société civile divisés

La déclaration du président de la République annonçant le projet de nouvelle constitution défraie la chronique dans la Cité. Au niveau de la société civile on note une divergence de point de vue.
Le président de la Coalition Nationale des organisations de la société civile guinéenne (CONASOC) salue l’initiative du chef de l’Etat. Elhadj Mamady Keita qualifie « d’illégitime », la constitution en vigueur.  « La population n’a pas été consultée sur la constitution actuelle. Je crois que cette fois-ci cette nouvelle constitution va corriger cette erreur, pour ne pas dire cette faute. Parce qu’il n’y a pas de véritables constitutions lorsque la population n’est pas associée », a-t-il confié.
Cependant, pour le président de l’ONG ‘’Même Droit pour Tous’’, Alpha Condé devait respecter l’actuelle constitution. « Nous sommes déçus que le président franchisse le pas. Nous avons adopté une constitution en 2010 sur laquelle le président tire sa légitimité. Il devait respecter cette constitution. Soumettre une nouvelle constitution à la Guinée je pense que c’est dangereux pour la paix et stabilité du pays », martèle Me Frédéric Foromou Loua. 
Amadou Tidiane Diallo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *