A la Une Guinee

Que se passe-t-il à Siguiri ? Le préfet limogé, Douramoudou Keïta, continue d’exercer ses fonctions

Près d’une semaine après son limogeage, le colonel Ibrahima Douramoudou Keïta, surnommé « le préfet coiffeur », est toujours en service. L’officier de l’armée continue de diriger la préfecture de Siguiri comme si rien ne s’était passé, a appris Guineematin.com, à travers son correspondant dans la préfecture.

C’est une situation très curieuse qui se passe à la préfecture de Siguiri. Limogé par décret le 18 juin dernier, le préfet qui s’était fait filmer en train de couper les cheveux de deux candidats au baccalauréat dans leur salle d’examen, continue toujours d’exercer ses fonctions. Lundi dernier, le colonel Ibrahima Douramoudou Keïta a validé le nouveau bureau du district de Damoussakorö et présidé l’élection de son président.

Hier, mercredi, celui qui a été surnommé « le préfet coiffeur » a présidé aussi la cérémonie de lancement officiel de la distribution de moustiquaires imprégnées dans la commune urbaine de Siguiri. Et ce jeudi matin, 23 juin 2022, il a réuni tous les chefs de quartiers de la commune urbaine dans les locaux de la préfecture pour échanger avec eux autour de l’assainissement de la ville de Siguiri.

« Ce matin, nous étions au bureau du préfet, Colonel Douramoudou Keïta, pour parler de l’assainissement de la ville. Il nous a fait savoir qu’il n’a pas d’argent d’abord, mais qu’il a demandé une aide financière aux banques. Il nous a dit d’attendre donc jusqu’au 30 de ce mois pour commencer les activités », a témoigné un chef de quartier qui a pris part à cette rencontre.

Que se passe-t-il réellement ? Pourquoi un préfet limogé par décret reste toujours en fonction ? Guineematin.com a posé la question à un proche du colonel Douramoudou Keïta. Et ce dernier, qui a requis l’anonymat, a laissé entendre que c’est le président de la transition, le colonel Mamadi Doumbouya lui-même, qui aurait demandé au préfet de continuer le service, alors qu’il est officiellement démis de ses fonctions.

« Le préfet devait bouger dans la nuit du dimanche pour Conakry. Mais le colonel Mamadi Doumbouya l’a appelé en personne pour lui dire de rester en fonction jusqu’à nouvel ordre. C’est pourquoi il est resté. Donc, il vient au bureau tous les jours », a-t-il indiqué.

Cette situation amène à se poser la question de savoir, est-ce que le colonel Mamadi Doumbouya a juste fait semblant de limoger ce préfet pour calmer la vague d’indignation que son acte, commis lors de la première journée du baccalauréat, a suscité dans les médias et sur les réseaux sociaux ?

Source: guineematin.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *