Guinee

Réunion à la présidence et manifestations du FNDC : Damaro met les pieds dans le plat

Lors de l’assemblée générale hebdomadaire du RPG/AEC, le président du groupe parlementaire de la mouvance présidentielle a réaffirmé son attachement à doter la Guinée d’une nouvelle constitution. Par ailleurs, dans son discours, Amadou Damaro Camara n’est pas allé de main morte pour rappeler à l’ordre certains proches du président Alpha Condé.

D’entrée en peu de mot, le deputé Damaro estime que les manifestations du FNDC la semaine dernière, n’a ébranlé en aucun cas les partisans d’une nouvelle constitution. « Le problème de troisième mandat est un faux débat. Pour nous, c’est la nouvelle constitution. Il y a un président démocratiquement élu, qui veut proposer une nouvelle constitution, même pas à ses représentants, mais directement au peuple. Quand on est vraiment pour la démocratie, on ne peut pas faire mieux que de s’adresser directement au peuple. Par conséquent, en tant que parti, nous réaffirmons notre attachement à cette nouvelle constitution », souligne Amadou Damaro Camara.

Par ailleurs parlant de l’appel au dialogue du président de la République, qui a provoqué l’ire du parti au pouvoir, le président du groupe de la mouvance présidentielle en parle. « Nous qui sommes proches du président, nous sommes très nombreux. Quand tu es à côté du président, toute idée qui vient de toi et que tu lui propose, tant qu’il ne l’approuve pas, cette idée reste un rêve. Si tu ne l’informe pas pour qu’il approuve, tout ce que tu conçois, c’est pour toi et non pour lui. Amadou Damaro assume la présidence du groupe parlementaire, il n’est pas le groupe parlementaire. Si Amadou Damaro a des initiatives, il soumet au groupe. C’est quand celui-ci l’apprécie, qu’il devienne en ce moment une initiative du groupe. Et si le groupe lui donne mandat, c’est en ce moment qu’il a le mandat. Mais, il n’a pas le droit de prendre l’initiative, en faire un mandat, sans que le groupe ne lui donne le mandat de le faire. C’est ça la fonction de tous ceux qui exercent une parcelle du pouvoir en Guinée. Le président Alpha Condé est le seul et unique patron », martèle Amadou Damaro Camara

Sadjo Diallo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *