Guinee

Saikou Yaya barry à badra koné : « Il n’avait jamais milité auparavant au sein de l’UFR, »


Après la démission d’Ali Badra Cheikna Koné secrétaire général de la jeunesse de l’UFR le mardi 02 juin, les responsables dudit parti n’ont pas tardé à réagir.
Dans sa lettre de démission le vice maire de Matam, dénonce une gestion « peu orthodoxe » de Saikou Yaya Barry, secrétaire national du parti et le responsable de la cellule de communication, Ahmed Tidiane Sylla.
Joint au téléphone par notre reporter, Saikou Yaya Barry rappelle d’entrée à Badra Koné qu’il « n’avait jamais milité auparavant au sein de l’UFR, et je ne pense pas qu’il avait milité dans un autre parti politique. Vu sa performance au niveau de Matam les jeunes ont estimé et fait des démarches. Et c’est comme ça, il est arrivé au parti. Nous l’avons mis à la tête d’une structure qui, il ne faut pas oublier pendant 19 ans a existé. Une structure de la jeunesse que je gérais. Et je dois avouer que ce n’est pas une chose aisée. Parce que la structure de jeunesse, c’est la structure la plus difficile à gérer. Pour la simple et bonne raison, les gens ne sont pas éduqués de la même manière. Donc c’est avec beaucoup de pressions et de difficultés. Je crois que si vous n’avez pas la tête sur les épaules il est difficile d’assumer parce que c’est souvent de conspiration ou de malentendu ou des discussions qui peuvent vous pousser à rendre le tablier. Il m’est arrivé à mainte reprise en tant que secrétaire national des jeunes du parti de vouloir rendre le tablier vu les pressions. C’est ça la politique aussi. Pratiquement il n’y a rien qui nous oppose. Et une seule fois qu’il n’y a pas eu discussion entre lui et moi sur quoi que ce soit», a-t-il confié.
Et d’ajouter que : « Si je fais la politique ce n’est pas pour Sidya. Je fais la politique avec Sidya parce que j’ai une conviction ou je pense arriver avec lui. Donc cela dit, il y a des contradictions qui peuvent être au sein d’un parti politique, mais il faudrait voir l’objectif et comment voulez-vous avancer. J’avais voulu l’aider à faire du chemin, mais s’il a décidé de partir on ne peut pas le retenir. Les partis politiques, c’est du volontariat », déclare Saikou Yaya Barry.
Il faut rappeler que ces derniers temps, l’Union des forces républicaines de l’ancien Premier ministre Sidya Touré a enregistré beaucoup de démissions. Parmi les démissionnaires, on peut compter Baidy Aribot, Dr Déen Touré.
Amadou Tidiane Diallo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *