Guinee

Saikou Yaya Barry fulmine : « Alpha Condé veut nous utiliser comme des bêtes sauvages »

À l’assemblée générale de l’Union des Forces Républicaines le samedi 1er  février 2020, les responsables de cette formation politique ont dénoncé ce qu’ils appellent « l’éthnostrategie du Pr Alpha Condé » qui vise selon eux à diviser les Guinéens.

Le secrétaire exécutif de l’UFR a appelé les militants de son parti à la solidarité. Saikou Yaya Barry a dénoncé cependant, les dernières violences enregistrées en Guinée et la couleur ethnique dont elles sont en train de prendre, tout en imputant cette responsabilité au chef de l’État. « Nous savons qu’il (Alpha Condé, ndlr) gère le pays avec une arrogance et pour lui, le Guinéen ne représente absolument rien. Il nous considère tous comme des sujets. Il veut nous utiliser comme  des bêtes sauvages. On ne pourrait jamais accepter qu’il nous colonise de nouveau, lui avec son système.  Il fait croire qu’il fait plaisir à une région qui est la Haute Guinée. Je vais m’adresser à mes frères de la Haute Guinée ; Alpha Condé n’aime personne, il est en train de vous utiliser pour passer son temps. Vous allez rester ici avec les autres ethnies. Il est en train de vous faire croire qu’il vous aime plus que les autres, ce n’est pas vrai, il  ne vous aime pas. Il n’aime que sa personne. Faisons en sorte que les Guinéens soient ensembles, qu’on garde notre pays. Quelqu’un vient en moins de dix ans pour détruire tout ça, c’est nous qui devons avoir de l’esprit à ne pas le suivre dans son chemin. N’acceptons  pas ça », suggère le député de l’alliance Républicaine.

Pour lui, la trêve des manifestations du FNDC est une démarche qui régit le respect des valeurs de la société guinéenne. « Il est de notre devoir en tant que musulman, chrétien d’écouter, l’imam ou le prêtre. Ils nous ont demandé notre part de surseoir aux manifestations. En tant que croyant il était de notre devoir d’accepter la demande de ceux qui s’arrêtent devant pour nous faire prier », a conclu Saïkou Yaya Barry.

Amadou Tidiane  Diallo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *