Guinee

Saikou Yaya Barry s’adresse aux manifestants : «Si vous êtes sûrs, rien ne va vous arriver»


À l’occasion de l’assemblée générale de l’Union des Forces Républicaines le samedi 25 janvier 2020 les débats étaient axés sur la sortie médiatique de Damaro Camara et les 10 véhicules calcinés à la Casse de Madina.
D’entrée, Saikou Yaya Barry, rappelle que la guerre du Liberia et de la Sierra Leone a commencé par l’incitation à la haine entre les différentes ethnies. Le député affirme que dans un pays normal, les propos de l’honorable Amadou Damaro Camara le jeudi dernier dans une vidéo qui passe en boucle sur les réseaux sociaux, « incitant à l’affrontement entre les communautés (Konia et peulhs) ne doivent pas rester impunis. Il n’est pas arrêté, cela veut dire qu’Alpha Condé cautionne son comportement. Cela veut dire ils sont prêts à nous amener vers la guerre civile. Par ce que depuis ça, ce sont eux qui annoncent la guerre (…) . On doit continuer ce combat. Nous devons être plus déterminés qu’avant pour faire ce combat. Parce que l’objectif nous avons eu l’indépendance en 1958. Nous devons nous libérer de la colonisation locale. C’est la deuxième libération de la Guinée. Et nous ne devons pas arrêtés. Nous devons nous libérer de la colonisation du système d’Alpha Condé qui est une colonisation totale», souligne le secrétaire exécutif de l’UFR.
Par ailleurs, 10 véhicules ont été incendiés par des personnes inconnues à la Casse de Madina dans la nuit du mardi à mercredi. Le député de l’alliance Républicaine regrette également le comportement du président de la majorité présidentielle à l’Assemblée nationale. « Regardez ce qui s’est passé à la Casse. Ils l’ont fait pour mélanger les ethnies. Comme cela n’a pas marché, qui est ce que Damaro a fait ? Ce de convoquer les chauffeurs des ‘’Magbana’’ de son ethnie et des apprenties pour les demander de s’auto-défendre. On n’a pas besoin de ça en Guinée. Dieu va nous aider. Mais il faut qu’on se lève pour enlever ces gens-là. Mais il faut qu’on se batte, Si on se bat, si vous êtes sûr rien ne va vous arriver. Mais si vous avez peur on va échouer. Il faut avoir le courage pour le reste », lance Saikou Yaya Barry.
Amadou Tidiane Diallo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *