Guinee

Tenue des législatives le 1er Mars ?

Tenue des législatives le 1er Mars ? : Le juriste Mamady 3 Kaba « pessimiste »…

Le juriste Mamady 3 Kaba se dit pessimiste quant à la tenue des élections législatives à la nouvelle date indiquée à savoir le 1er Mars 2020. Selon lui, le report ne tient pas compte des anomalies déjà enregistrées.

Le report des élections léguslatives initiallment prévues le 16 février au 1er Mars 2020 ne surprend pas Mamady 3 Kaba. « Légalement, c’était un impératif parce que conformément à l’article 35 du code électoral révisé la distribution des cartes électeurs doit commencer trois jours avant le scrutin et s’achève le jour du scrutin. Et conformément donc à cette disposition nulle ne peut être surpris d’un report », indique le juriste.

Pour Mamady 3 Kaba, le report d’une date à une autre doit résoudre une incorrection. A en croire notre interlocuteur, celui décidé lundi dernier, par le Président de la République à travers un décret, est un report de fait qui ne prend pas en compte des erreurs déjà commises. Partant de ce fait, il pense que le respect de la nouvelle date est une incertitude. « L’incertitude est liée au respect de la même disposition. Parce qu’il faut dire que le décret ne résout pas la question de délai. Si nous calculons du 4 février au 1er  mars nous sommes en deçà de 30 jours. Donc le même problème est là », a-t-il expliqué.

De l’avis de certains observateurs, le report des élections vise à permettre aux partis politiques qui ne sont pas dans la course d’intégrer le processus. Si cela arrivait, la loi ne s’oppose pas précise le juriste.  « Si les partis politiques de l’opposition venaient à intégrer le processus nulle part on ne peut parler de violation malgré le fait que le délai de dépôt des candidatures a été dépassé. Malgré le fait que la convocation du corps électoral ait été faite, malgré le fait que la campagne électorale ait été ouverte », souligne le juriste.

Des problèmes techniques et financiers du côté de la CENI peuvent être des raisons du report des élections parce que selon Mamady 3 Kaba c’est elle-même qui en a fait la demande au prêt de la cour constitutionnelle.

Amadou Tidiane  Diallo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *