Guinee

Un Hosanna kankanka!


Comme le disait Jean Karim Fall, je cite: << La Presse ne s’occupe pas du train qui vient à l’heure. Elle parle plutôt de celui qui vient en retard>>.
Longtemps réputé refuge du pouvoir, aujourd’hui Kankan refuse les promesses non tenues de son chef.
Certes, Kankan n’a pas été à l’heure du rendez-vous quand le peuple de Guinée s’est tenu debout pour bouter hors d’état de nuire le régime Condéiste. Kankan dormait en ce temps-là; paraît-il. Mais Kankan se réveilla de la torpeur dans laquelle on a indéfiniment voulu l’entretenir.
Les kankankas y ont dormi pendant 9 ans et quelques mois dans et avec des promesses fallacieuses d’un président qui ne peut que causer désolation et pagaille dans le pays.
Les kankankas se sont réveillés à près de 4 mois de la fin du bail de 10 ans de koro Alpha avec comme slogan : COURANT COURANT. C’est-à-dire: (réclamons ce qui nous a été promis). Merveilleux réveil.
Kankan, cette ville d’hommes et de femmes de Guinée n’eut pas la chance ou la volonté de danser sous l’effet de la même musique du Changement que le reste de la Guinée et ce, d’octobre 2019 à mars 2022. Mais comme on le dit: mieux vaut tard que jamais. Kankan peut retrouver en moi un soutien total. Bravo Kankan. Le koro ne le veut pas du tout. Mais servez-le lui. Vous en avez Le Devoir et lui le droit. Koro a le droit d’être servi à l’assiette vide qui revient d’un vieux récipiendaire auquel tout a été promis et rien d’obtenu.
On vous a promis terre et ciel. On vous a également fait comprendre que ceux-là parmi vous, citoyens de kankan, qui essaieraient d’ouvrir les yeux sont automatiquement des vendus. Des ennemis de la République. Holà. Je mesure votre frustration et je vous encourage de bien patriotiquement réclamer ce qui vous a été promis. C’est votre DROIT.
Vous avez vécu dans la promesse pendant que le reste de la Guinée endurait la souffrance, les répressions, l’exil, le deuil venant d’un système qui n’a apporté que le malheur au peuple de Guinée. Chutt!!!
Avec Alpha Condé, le pays a plus-que perdu. Il en est mort. Il a amené la présidence à un niveau tellement bas que, si présider autrement était impossible, je ne souhaiterais pour rien au monde d’en faire même le rêve . Tellement que c’est honteux pour nous Guinéens de tous bords.
Sa présidence est dépourvue de toute solennité. Par contre, elle est pleine d’ignominie, de bassesse, de barbarie, de répression dans la régression.

Et tout récemment une autre trouvaille de la part de ce système condéiste: emprisonner les cadavres.
Au commencement, c’était la répression, les assassinats ciblés. Ensuite, les sbires du pouvoir d’Alpha ont poussé le pion jusqu’au largage de gaz toxiques sur les cadavres, les assassinés du régime et ceux qui les accompagnent et ce, jusqu’au CIMETIÈRE DE BAMBETO.
Ce cimetière où gît tout ce que la Guinée compte, ces derniers temps, d’hommes de valeur. Ces héros qui sont morts assassinés pour avoir osé rêver d’une Guinée qui change.
Ces jeunes gens qui ont eu le malheur de partager leur temps et leur pays avec des rétrogrades de ce système moribond acquis à un homme devenu un piètre président dont les actes s’apparentent automatiquement à des crimes contre son peuple. Des gens blessés par-ci, fusillés à mort ou torturés par-là. Des populations nuitamment tuées ou pourchassées et emprisonnées, des citoyens exilés quand ils sont chanceux, l’armée ridiculisée sur la toile.
Il a comme bilan : assassinats, arrestations arbitraires , manipulations, mensonges, désordre, saleté , régression sur le chemin vers la démocratisation du pays.
Voilà ce qui a longtemps fonctionné sous la machine dictatoriale du vieux Condé.
Seul Alpha peut encore faire tout cela et aspirer à le continuer encore et encore jusqu’à sa mort avec un autre mandat de trop.
Alpha Promesse avait annoncé l’eau , l’électricité, l’autosuffisance alimentaire avec les usines de pommes de terre, de chewing-gum pour enrayer la faim le tout en construisant des arbres. Quel inculte ?
En avant Kankan. Qu’aucune ville de Guinée ne se fasse raconter l’histoire de la résistance face au néo-dictateur Condé. Debout peuple de Guinée pour que le Mali aussi ne te laisse pas derrière lui. Tous les pays limitrophes de la Guinée ont connu l’alternance. Pourquoi pas nous aussi?
Enough, it is engouh ( Trop, c’est trop)

Boubacar 1 Barry
Citoyen Guinéen pour une alternance en 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *